17/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Heavy Trash

Nouveau Casino (Paris)
samedi 3 décembre 2005

Yeah !
Jon Spencer a retrouvé une seconde jeunesse, en compagnie de Matt Verta-Ray, son nouveau compagnon de route et ex-leader de Speedball Baby, sabordé en 2004.
Ensemble, ils ont formé Heavy Trash, afin d'explorer et raviver, avec la détermination qu'on leur connaît, la flamme de l'essence même du rock'n'roll.
Alors que ces derniers temps le Blues Explosion semblait un peu tourner en rond et tandis que Boss Hog pointe aux abonnés absents (depuis l'an 2000), les bellâtres New-Yorkais ont eu l'heureuse idée de "mélanger des guitares sales et de mauvais rêves à des ballades meurtrières".
Une heure durant, un quatuor avec contrebasse, batterie minimaliste, guitare électrique -hantée par le gominé Verta-Ray- et chanteur -un Jon Spencer crooner en diable- en costume cintré maltraitant une 6 cordes électro-acoustique hypnotisera un Nouveau Casino, archi-bondé.
Evidemment, le leader d'Heavy Trash fera son show, tant au niveau des vocalises, que du jeu de scène et du bain de foule.
Il terminera un des titres, héroïquement, sur le zinc du bar de la salle.
Mais il est surtout incroyable de constater qu'un groupe puisse composer en 2005 des titres qu'on croirait exhumés de sessions secrètes de Johnny Cash ou encore de Link Wray et qui pourraient dater de 1958.
Une dizaine de morceaux intemporels seront joués et l'on s'impatiente déjà de la nouvelle venue d'Heavy Trash.


www.heavytrash.net
www.nouveaucasino.net

auteur : Samuel Charon -
chronique publiée le 04/12/2005

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire