29/03/2020  |  5333 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 28/03/2020 à 15:36:48
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Soirée Unique Records (Lunt + Badr + Angil)

ObliQ (Toulouse)
dimanche 6 juillet 2003

En ce dimanche 6 juillet, je traînais ma carcasse fatiguée (après une nuit agitée comme je n'en avais pas connu depuis longtemps) vers l'impasse Baour Lormian qui abrite l'association OBLIQ, nouveau rendez-vous incontournable de la ville rose pour tous ceux qui aiment s'encanailler les oreilles en s'écartant des sentiers battus façonnés par nos chères radios FM en manque d'imagination. Ce soir là on célébrait le label Unique Records

C'est peu de dire que l'endroit (deux magnifiques caves à la toulousaine et seul refuge appréciable pour sa fraîcheur en ce dimanche caniculaire) s'accordait magnifiquement avec le rock tendu et lancinant de Lunt, chanteur quasi autiste à la voix fragile, qui finit son set par un instrumental envoûtant et terrifiant qui n'aurait pas dépareillé sur une BO de Badalamenti, le compositeur fétiche de David Lynch.

Badr avait donné le ton en début de soirée en proposant son folk lo-fi intimiste. Ce combo de Montauban sut créer une ambiance très apaisée et mélancolique (faisant parfois penser au groupe norvégien Kings of Convenience), en totale rupture avec l'humour pince sans rire et l'autodérision de Rémi, le chanteur du groupe. Leur reprise de The final countdown d'Europe valait à elle seule le détour. Ces deux élégants dandys réussissaient le tour de force de transformer ce morceau balourd en perle pop de haute volée.

La soirée se terminait remarquablement avec la prestation d'Angil qui laisse entrevoir un songwriting de talent (on pense souvent à Will Oldham et au rock rêche de Smog) qui devrait se confirmer avec la sortie en 2004 de son premier album à paraître sur Unique Records. A suivre donc.

Un seul regret : qu'un nombre trop réduit de curieux se soit déplacé ce soir là.


www.uniquerecords.org

auteur : Jérominus - jerominus@foutraque.com
chronique publiée le 07/07/2003

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire