22/07/2019  |  5212 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/07/2019 à 18:30:55
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Têtes Raides

+ The Ex
Le Bataclan (Paris)
jeudi 12 février 2004

Sacrée gageure que de remplir tous les soirs, durant un mois, la salle du Boulevard Voltaire... Très joueurs, les multi-intrumentistes des Têtes Raides ont relevé le défi et proposent depuis début février un réjouissant spectacle, qui, s'il ne fait apparemment pas toujours le plein, n'en attire pas moins une ribambelle de convertis à leurs comptines neo-réalistes, superbement interprétées par le charismatique Christian Olivier.

Entourés chaque soir de la semaine d'artistes différents (les hollandais The Ex en ouverture ce soir-là par exemple pour un show punkisant de fort belle facture), les Têtes Raides donnent également tous les lundis une preuve de leur engagement citoyen, en organisant des concerts au profit d'organisations caritatives : AC!, le DAL ou le GISTI... comme ils savent faire preuve de plus de légèreté en mettant en place les dimanches des thés dansants des familles, en conviant les Bombes deux Bals, Rachid Taha ou Jean Corti à leurs petites "sauteries" canailles.

S'il ne fallait retenir qu'un moment de leur très riche tour de chant (un peu plus de 2 heures), on choisirait l'émouvante interprétation de L'Iditenté, à l'origine composé et interprété avec Bertrand Cantat : un frisson nous parcourt, et l'on ne peut s'empêcher d'avoir une pensée à l'encontre de ce flamboyant interprète.

La soirée ne sera pas toujours aussi tristounette, réhaussée de fantasques vignettes sonores, comme Patipata, que les spectateurs les plus enthousiastes se feront une joie de reprendre en choeur.

Riche des plus belles réussites d'un répertoire longtemps forgé dans l'ombre (Ginette, Je chante), les 8 musiciens chamboultou au fil d'un concert enthousiasmant, où le jeu des lumières, splendide, agit en parfait contrepoint de leurs tenues de scène comme toujours uniformément noires.

Qu'est-ce qu'on se fait chier ! ose leur dernier album : on n'est pas sûr de leur donner un blanc-seing sur ce slogan fort peu adapté au spectacle proposé !


www.tetes-raides.tm.fr


auteur : Jérôme Crépieux - jerome_(at)_foutraque.com
chronique publiée le 16/02/2004

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire