29/03/2020  |  5333 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 28/03/2020 à 15:36:48
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
SSM

+ Human?Fly
Le Velvet (Clermont-Ferrand)
jeudi 18 janvier 2007

Un concert enthousiasmant au Velvet pour démarrer l’année en beauté, avec du funk, du punk, du rock garage, du grunge, de l’électro rock et du disco punk… Oui, rien que ça ! Sur scène, les antistars from Détroit de SSM ont prouvé avec leur set varié et virevoltant qu’ils étaient l’un des groupes à suivre de très près en 2007… Leur très brillant concert dans un club bien rempli (ça fait plaisir !) a littéralement mis en transe les gens qui avaient choisi de venir au Velvet, plutôt que d’aller à la Coopérative de Mai assister au show des Fatals Picards (rires)… Chacun ses goûts, bien sûr, mais, on ne reverra sans doute pas de sitôt un groupe aussi prometteur et doué ; les absents ont donc eu tort.


Juste après la première partie – assurée par les Clermontois synthétiques de Human?Fly, avec un set alternant le bon (des morceaux sonnant comme du Cramps joué aux claviers analogiques, ou du Kraftwerk presque rock et avec voix vocodérisée) et le moins bon (certains titres peu inspirés et trop répétitifs, un peu en pilotage automatique) –, les trois adeptes du SSM, John Szymanski (orgue entraînant, claviers basse imparable, voix sexy et moustache à la Vercingétorix), David Shettler (batterie funky, placide et infatigable, façon lapin Duracell) et Marty Morris (guitare funk, punk, rock et grunge, voix hurlée à la Kurt Cobain) prennent le Velvet d’assaut, à la hussarde. Pas le temps de dire ouf, et c’est parti pour un live show du tonnerre de Dieu, et ce malgré un son infect (avec des grésillements incessants dans la sono) : au menu, morceaux faisant un effet énorme, musiciens sacrément bons et ambiances schizophrènes, entre dance floor dans une crypte, garage salace, punk grunge torturé et rhythm and blues funky groovy… Et oui, il est difficile de savoir sur quel pied danser avec SSM ! C’est sans doute cela qui fait tout le charme et l’intérêt de la musique protéiforme de ce groupe n’hésitant jamais à mouiller la chemise. Chez SSM, on va au charbon, on donne tout ce qu’on a sous le capot (c'est-à-dire beaucoup), on mélange ses influences dans un grand shaker et on ne joue pas les blasés revenus de tout ; l’énergie dépensée et la fraîcheur de ce combo font réellement plaisir à voir… SSM est un groupe à voir absolument sur scène, et à découvrir sans délai sur disque !

Sites Internet : www.ssmothership.com, www.myspace.com/szymanskishettlermorris, www.levelvet.fr et www.myspace.com/humanfly63.


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 23/01/2007

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire