29/03/2020  |  5333 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 28/03/2020 à 15:36:48
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Nine Inch Nails

Coliseu dos Recreios (Lisbonne)
dimanche 11 février 2007

Alors que la publication de Year zero est prévue courant avril, Nine Inch Nails entamait à Lisbonne une tournée européenne marathon de près de 3 mois. 18 ans après avoir créé sa machine indestructible, Trent Reznor se produisait pour la première fois au Portugal, 3 soirs consécutifs, au Coliseu dos Recreios. Ce théâtre circulaire se situe dans la vieille ville basse. Il a été inauguré à la fin du 19ème siècle et accueille de temps en temps des groupes pop (prochainement y joueront Bloc Party et Scissor Sisters) . Très lynchien "dans l'âme", avec son sol au carrelage en damiers noir et blanc, ses petits balcons gris metallisés et son immense plafonnier à l'éclairage tamisé, le Coliseu tremblera de toute sa surface face aux déflagrations sonores de NIN.

Pendant 2 heures, Reznor délivrera un véritable best of retraçant sa carrière à la fois tortueuse, bruitiste et inventive. Qualifié d'opportuniste électro-pop à la fin des années 80, Trent Reznor est rapidement devenu incontournable (dépassant allègrement Ministry en terme de référence), grâce à des compos envoûtantes et dépressives, des shows inoubliables -notamment lors du Woodstock 94- et un sens du graphisme remarquable.

Nine Inch Nails apparaîtra en configuration rénovée, seul Jeordie White (feu Twiggy Ramirez) émerge aux côtés de la "bête", aux cheveux ras désormais. Chacun des musiciens est situé sous un lampadaire à l'éclairage aléatoire -situation qui rappelle l'épisode du cow-boy dans Mullholand drive. Reznor se laissera aller à prendre un bain de foule, au cours duquel il se fera chiper le micro et ne rechignera pas à mouiller la veste para-militaire, qu'il arborait sur certaines séances photos de With teeth. Face à un petit comité -1500 personnes environ, dont 20% de gothiques purs et durs- le quadra Reznor donnera une leçon à tous les éventuels suiveurs -le set était d'ailleurs nettement supérieur à celui du Zénith de Paris en 2005- en enchaînant tous les titres joués, dont le sublime Dead souls de Joy Division et se permettra de conclure avec le morceau qui l'a révélé, Head like a hole.
Un concert parfait. 

Titres joués : Somewhat damaged / You know what you are / We're in this together / March of the pigs / Closer / Burn / Reptile / Ruiner / Wish / Gave up / With teeth / Dead souls / Suck / The day the world went away / Help me I'm in hell / Eraser / Only / Hurt / The hand that feeds / Head like a hole
Album recommandé : The downward spiral

A lire également :
Nine Inch Nails au Zénith de Paris en 2005
Nine inch Nails aux Eurockéennes de Belfort en 2005.




www.nin.com
www.coliseulisboa.com
www.everythingisnew.pt

auteur : Samuel Charon -
chronique publiée le 14/02/2007

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire