20/10/2019  |  5246 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/10/2019 à 17:49:20
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Bob & Lisa, Norfolk, Dj Pone, Sandy Volt, Doctor Vince

Le Rat Pack (Clermont-Ferrand)
jeudi 9 avril 2009

Soirée de feu au Rat Pack à Clermont-Fd, avec deux affiches distinctes (l’une à 20h30 avec Bob & Lisa et Norfolk, l’autre à minuit avec Sandy Volt, DJ Pone et Doctor Vince) permettant une montée en puissance jouissive, puis une mise sur orbite assez mémorable…

Norfolk, ça tient la route...

C’est devant un public attendant fiévreusement le duo soul & folk blues Bob & Lisa que le songwriter country folk clermontois Norfolk doit faire ses preuves, seul sur scène avec son micro, sa guitare et son harmonica… Pas facile de jouer dans le brouhaha général quand on souhaite présenter des morceaux plutôt calmes et sans distorsion. Malgré ces désagréments - inhérents à toute première partie -, c’est avec un bel aplomb et une courageuse foi en sa musique que Norfolk a réussi a présenté ses morceaux influencés par Bruce Springsteen et Steve Earle (The Revolution Starts… sera même repris en fin de set). Si l’ensemble du concert tient la route - normal, les titres sont bien écrits -, la voix gagnerait à être plus râpeuse (et moins "country radiophonique") sur de nombreux morceaux ; le meilleur titre sera en effet (à notre avis) le dernier morceau, gorgé de vécu et interprété de manière brute de décoffrage. A suivre…

Bob & Lisa, Flower Power !

Juste après, Bob & Lisa (from The Bellrays) ont fait preuve de leur classe coutumière en offrant au public du Rat Pack un concert entre soul, blues et folk, un concert tout simplement scotchant. Habillés avec des tenues fleuries assez surprenantes, le couple (à la ville comme à la scène) Bob Vennum et Lisa Kekaula a enchanté son auditoire, et ce en toute simplicité. Concentrés et contents de se retrouver sur cette petite scène devant leurs fans, Bob & Lisa ont mis en avant tous leurs atouts : une voix soul à tomber à la renverse, un jeu de guitare sobre et direct, des morceaux impeccables (Wishing moon, Crossfire blues, Jackie, I think of you, Testify, Wedding bells etc. )… Dépouillés, débarrassés de tout superflu, il ne reste que l’essentiel des morceaux ; des histoires de la vie de tous les jours mises en musique avec foi et talent.

Débarrassées des guitares en furie des Bellrays et de la production trop clinquante du dernier album, les chansons de Bob & Lisa démontrent une fois de plus qu’il ne suffit pas de hurler ou d’ériger un mur du son pour faire montre de puissance. Le pouvoir de la soul, du blues, de la folk music et des fleurs (?) suffit amplement à transporter dans une autre dimension, celle de la soul blues folk des deux tourtereaux américains habités. Après un rappel superbe, les deux musiciens/galériens de la route se transforment en vendeurs de disques, t-shirts et affiches, dédicaçant à tout va leur merchandising à une horde de fans ravis… N’hésitant pas à mouiller le maillot et à transpirer chaque soir sur scène, ces deux musiciens là méritent vraiment leur (maigre) salaire quotidien. Et nous leur devons un soutien indéfectible.

Sandy Volt, un set nerveux, varié et hyper percutant.

Le temps de se rafraichir, de consommer quelque verres de boissons fruitées (car c’est "plus musclé") et, hop, la Rat Pack passe sans transition d’un club folk soul blues à une boîte de nuit hystérique attendant de pied ferme le fameux Dj Pone de Birdy Nam Nam… Plus jeune et plus énervé, ce n’est pas du tout le même public que pour Bob & Lisa. Mais si l’on aime la musique en général, il n’y a aucun antagonisme entre les deux styles… Invitée par Doctor Vince (gentil organisateur débrouillard de cette soirée événement) à faire un warm Up, la craquante Sandy Volt a fait exactement ce qu’il fallait faire : proposer un set nerveux, varié et hyper percutant. Grâce à un remarquable travail de sape sur les guiboles et le cerveau (ouvert à toutes les éventualités – même celle de se mettre la tête à l’envers un jour de semaine - en quelques minutes) , la bien nommée Sandy Volt a fait prendre une belle rampe de lancement au public, désormais chaud bouillant. La recette est – presque – simple : des titres bien envoyés de Miss Platnum, Galaktyk Cowboy, Gossip etc etc placés au bon moment pour décoller.

Dj Pone, proprement intenable.

Tranquillement accoudé au comptoir Dj Pone a l’air d’apprécier la démonstration, juste avant de se jeter comme un fou furieux dans la cabine de DJ pour un set d’anthologie dont on se souviendra longtemps ! Avec sa vista habituelle sur les platines, Dj Pone fait feu de tout bois en mixant du hip hop, de l’électro, de la house, du rock avec un talent certain pour provoquer un réchauffement climatique hallucinant à l’intérieur du Rat Pack. Les séances de simili pogos s’organisent à la va vite, et tout le monde s’éclate franchement sur des titres - tronçonnés avec maestria, coupés avec à propos, enrichis en beats en folie et boostés aux basses - choisis par un Dj Pone, proprement intenable. La tête en vrac, le corps désarticulé, on reconnait à la volée quelques bribes de Daft Punk, de Noir Désir ou de Birdy Nam Nam au cours de cette séance de Djing à montrer dans toutes les écoles de pétage de plombs en règle… Juste avant 3 heure, c’est à regret et à grand peine qu’on regagné nos pénates, broyés par la tornade Pone. La soirée a dû être conclue en beauté par Doctor Vince, celui à qui l’on doit cette soirée ultra festive et réjouissante. Après une telle affiche, on ne peut que souhaiter longue vie au Rat Pack !

Sites internet : www.myspace.com/ratpackclub (programmation, liens, écoute etc), www.myspace.com/norfolkmusic, www.myspace.com/bobandlisarockhard, www.myspace.com/sandyvolt, www.myspace.com/djpone1, www.myspace.com/drvincetailor.

Photos de Bob & Lisa prises à Marseille par LoF.




auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 12/04/2009

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire