19/10/2019  |  5245 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/10/2019 à 17:52:45
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
The Von Bondies

Nouveau Casino (Paris)
lundi 4 mai 2009

Des cachets mirobolants sont versés à quelques pop-stars qui font tout juste le service minimum sur scène, tandis que de nombreuses "petites" formations se donnent à fond chaque soir comme si leur vie en dépendait, pour une poignée d'euros.
Ce fut le cas avec les Von Bondies lundi 4 mai au Nouveau Casino. Contemporains des White Stripes et voisins (les deux groupes sont originaires de Detroit), les Von Bondies ont à peine effleuré le succès, tandis que les faux frère et soeur White surfent sur la vague depuis 2001. Pourquoi ? On ignore si le vieil adage "au mauvais endroit, au mauvais moment" peut s'adapter au microcosme rock, mais concernant les Von Bondies -comme pour tant d'autres- on ne comprend pas l'indifférence, voire le désamour. Car le groupe du Michigan a toujours excellé sur les planches et publié des albums remarquables.
Face à 200 personnes, Jason Stollsteimer et ses 3 accolytes ont absolument tout donné en 1 heure 10 chrono, pied au plancher.
Revisitant leurs 3 LP's qui regorgent de pépites, dont le dernier légèrement plus pop, les Von Bondies ont joué comme s'ils étaient au zénith de leur carrière, en présence d'une foule incalculable, avec des choeurs féminins proches de la perfection et un son des plus racés. Stollsteimer est d'ailleurs un perfect entertainer.
Indifférent et anonyme 5 minutes avant d'être laché dans l'arène, une fois son cuir cintré enfilé et sa six cordes aiguisée, il se déchainera sans compter :
- hurlant à la perfection ses garage songs
- blaguant volontiers avec le public
- valorisant comme il se doit ses deux musiciennes, l'une blonde un peu camionneuse, l'autre brune plutôt pulpeuse
- reconnaissant également que depuis quelques mois, on est moins agressif vis à vis de ses origines américaines
- scandant ses hymnes imparables C'mon, c'mon et It came from Japan
- enchaînant illico le concert terminé, le SAV du show au stand t-shirts et vinyls du groupe
Simplement une grande soirée rock.

Album recommandé : Pawnshoppe heart

A lire : les Von Bondies au Printemps de Bourges 2009, au Nouveau Casino en 2008 et à la Maroquinerie en 2004

Photo signée Flore-Anne Roth

 




www.myspace.com/vonbondies
www.radical-production.fr
www.nouveaucasino.net

auteur : Samuel Charon -
chronique publiée le 08/05/2009

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire