12/12/2019  |  5280 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 11/12/2019 à 13:47:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Dan-O-Sonic

Le Bikini (Clermont-Ferrand)
jeudi 2 juillet 2009

Lonesome Crooner

Très beau moment dans la chaleur moite du Bikini en compagnie de Daniel Larbaud aka Dan-O-Sonic, un guitariste/chanteur de rock mettant la notion de feeling au premier plan… Guitariste reconnu pour ses interventions toujours à propos avec Les Coyotes ou Christophe Adam (entre autres), Mr Larbaud a tardé à franchir le pas des concerts en solo. S’il fallait tout ce temps pour permettre de proposer une aussi jolie série de reprises que lors de ce set intime, décontracté et langoureux… et bien soit !

Armé de ses guitares admirablement vintage (quel son divin !), des ses amplis minutieusement réglés, d’une boite à rythmes antique et d’un micro, Dan-O-Sonic justifie parfaitement le sous titre de son affiche de concert, Lonesome Crooner ; dès le début de sa prestation cool et marquante, il fait vibrer la corde sensible des garçons et des filles réunis autour de lui dans le très petit bar rock ‘n roll qu’est Le Bikini. Immédiatement, l’on se sent tout chose en découvrant un instrumental d’une chanson magique de Richard Hawley. Le toucher de guitare est aussi précis que fin, et l’on se dit qu’on va passer une soirée de rêve sans pouvoir décoller du comptoir, les yeux et les oreilles rivés sur l’endroit où officie le musicien clermontois en état de grâce. Non content de jouer divinement bien de la guitare, notre homme en rajoute une couche en susurrant de manière bouleversante des morceaux entrés au panthéon du blues et du rock ‘n roll. Les incunables de Roy Orbison, d’Elvis, des Stray Cats, de Ricky Nelson, de Bo Diddley et d’Hank Williams (entres autres perles rares) ont tous droit à un traitement de faveur ultra classieux. La vague de musique entre slow rock, rhumba, valse, mambo et rock distille un mélange d’euphorie, de mélancolie, de nostalgie et de sensualité. Certains invitent des jolies filles à danser des slows, d’autres ont les yeux qui brillent de désir ; on peut dire que ce genre de musique est franchement propice au rapprochement entre les membres du genre humain. Chaleur…

Toutes les bonnes choses ayant une fin, le concert de Dan-O-Sonic, un Lonesome Crooner carrément doué pour transporter dans le monde merveilleux de l’âge d’or du rock ‘n roll, se termine par de nombreux rappels, aussi enthousiasmants que le reste de la setlist. La tête dans les étoiles, un bonne rasade de chansons intemporelles en mémoire et un violent désir de redécouvrir tous les classiques interprétés avec ferveur ce soir, voilà dans quel état l’on se trouve quand la dernière note a été jouée en cette chaude soirée d’été…


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 07/07/2009

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire