12/12/2019  |  5280 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 11/12/2019 à 13:47:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Araban, Mustang, The Kokomo's, The Croomers, The Barbed Wire Brothers, Ktipietok Orcestar

Le Bikini (Clermont-Ferrand)
samedi 12 septembre 2009

Mémorable soirée Araban & Friends au Bikini à Clermont-Fd pour fêter la rentrée des classes dans la capitale du rock (rires), la fin du Kwai Chang Kaine Memorial Tour (RIP David Carradine) et la sortie du deuxième EP - KRKMNCH - des surf rockers fans de Westerns Spaghetti, Araban

The Croomers

Le retour au bercail après dix jours sur les routes a tenu toutes ses promesses : concerts enthousiasmants d’Araban et de leurs amis clermontois Mustang, The Kokomo’s, The Croomers, The Barbed Wire Brothers et Ktipietok Orcestar, foule des grands jours, ambiance débridée et conviviale… On est reparti en titubant, ravi de sa soirée, avec le désir de chanter Be Bop A Lula à tue-tête et avec l’envie de remercier chaleureusement le Bikini et Araban d’avoir organisé cette jubilatoire soirée de rentrée des rockers.

The Kokomo's

Le bikini étant un bar minuscule (plus petit que le bureau de certains… ), il était préférable d'aimer les bains de foule, la chaleur et les séances de slams organisées du comptoir à la porte d’entrée… ou sinon penser à arriver tôt pour assister au prestations (très réussies selon les personnes présentes dès 18h) de The Barbed Wire Brothers et Ktipietok Orcestar sur la terrasse. Car après, il était nécessaire de savoir jouer des coudes, d'être d’une faible corpulence ou d'avoir une place réservée dans le "carré VIP" (derrière le comptoir) pour avoir la chance d’assister aux prestations de Croomers (rockabilly débridé, de nature à donner envie de se mettre sur la tête), des Kokomo’s (rockab saignant, boosté par un inénarrable chanteur, Elvis Leaderprice), de Mustang (rock yéyé décalé et percutant) et d’Araban, (héros locaux – et bientôt nationaux - du surf rock démoniaque).

Mustang

Déjà brûlante, la température monte d’un cran quand Mustang, après avoir joué ses futurs tubes qui font se pâmer les filles (Mustang, En Arrière en Avant, Je m’emmerde, Pia pia pia… ), appelle au micro le chanteur des Kokomo’s pour des reprises improvisées à deux voix (dont Be Bop a Lula, déjà dûment honorée par les Croomers un peu plus tôt). Tout cela transpire la passion du rock ‘n roll, la joie de jouer ensemble et la simplicité. Pour fêter ça et faire un peu de place, certains décident d’organiser un concours de slams en jetant en l’air leurs voisins puis en les propulsant vers la sortie. Tout le monde semble aux anges, heureux d’être plongé dans la fournaise très agitée du bikini…

Araban

L’ambiance atteint des sommets pendant le set supersonique d’Araban : le houblon coule à flots, les gens commencent à avoir mal aux zygomatiques à force de sourire et le groupe gère admirablement la proximité du public… Comment ? En le titillant comme il faut avec ses titres hyper épicés ! Porté par la puissance rock ‘n roll de ces quatre petits gars doués pour jeter de l’huile sur le feu, on se sent pousser des ailes. A tel point que l’on se retrouve par deux fois à slammer, hilare, au dessus des têtes des gens et pas très loin du plafond, avec une vue imprenable sur Araban en train de travailler au corps ses bouillants fans. Couvert de bière, en sueur, enthousiaste comme un gamin de 12 ans, on repart avec le dernier EP d’Araban dans la poche (bientôt chroniqué ici même, il est disponible auprès du groupe ou chez le disquaire Spliff), avec le sentiment d’avoir encore passé une soirée d’anthologie au Bikini.

Sites internet : www.myspace.com/arabanband, www.myspace.com/thekokomos, www.myspace.com/legroupemustang, www.myspace.com/thecroomers.

Cette chronique est dédiée à Zacharie, qui a apprécié le concert d'Araban à la Féline dans le ventre de sa maman, avant de naitre quelques jours plus tard, à la grande joie de ses parents, Leslie et Jérôme...


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 14/09/2009

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire