29/03/2020  |  5333 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 28/03/2020 à 15:36:48
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Shannon Wright, Phantom Buffalo, Cyann

La Maroquinerie (Paris)
dimanche 21 novembre 2010

Si l'on ajoute une très bonne prestation de Cyann en ouverture de programme, un set particulièrement catchy de Phantom Buffalo et un concert très tranchant de Shannon Wright, on obtient une excellente soirée passée dans la salle de la Maroquinerie à Paris, le dimanche 21 novembre...

Cyann

Échappée des excellents Cyann & Ben, le set " piano solo " de Cyann place d'entrée de jeu le niveau artistique à une hauteur remarquablement élevée... Voix torturée, piano caressée ou trituré par des effets, univers troublants, morceaux à la fois planants et dérangeants, la panoplie complète du songwriting indé classieux est de sortie. Certes on ne peut pas dire que ce soit consensuel - ça tombe bien, on n'aime pas ça du tout le consensuel ! -, mais si l'on met ne serait-ce qu'un seul doigt dans l'engrenage de ces chansons à la fois directes et complexes, on ne peut s'en défaire. Signalons également un sublime titre en duo interprété avec une invitée déclamant le texte en décalé au micro : très trippant ! A découvrir !

Phantom Buffalo

Place ensuite à un set des plus bouleversifiants par un groupe américain de pop indé comme on aimerait en voir plus souvent : Phantom Buffalo (ex The Ponys). Un quatuor de Portland, Maine, qui pratique une musique évoquant les Ecossais de Belle & Sebastian (le chant est très proche de Mr Murdock), les géniaux ricains de The Shins et les artistes du label anglais Sarah Records, tout en évitant le côté éventuellement gnan gnan avec des guitares noisy à la Pavement. En un mot comme en cent, c'est classe ! C'est en effet le genre de musique où l'on voit que tout a été minutieusement écrit et arrangé mais avec une telle légèreté, un telle maestria mélodique et tel sens de la pop songs qui tue que c'est immédiatement séduisant, même si l'on est novice en matière de pop. Sur scène, le groupe se présente sobrement et reste aussi calme que discret, mettant tout son cœur dans des interprétations aussi bouleversantes que remuantes. Le concert est beaucoup trop court ! A suivre et à soutenir par l'intermédiaire de Microcultures, www.microcultures.fr/phantombuffalo, qui lance une souscription pour permettre la sortie de l'album Cement Postcard with Owl Colours

Shannon Wright

Juste après, Shannon Wright se présente en version trio sur la scène de La Maroquinerie, qui attend sa venue avec impatience. Et qui a bien raison ! Car, toujours mystérieuse, effrayante et dotée d'un pouvoir spécial pour administrer une belle série de baffes en pleine gueule avec ses titres en forme d'uppercuts punk rock, avant de prodiguer quelques caresses avec ses morceaux plus calmes et pop joués à l'orgue électrique, la très dérangée songwriter donne ce soir un set outrageusement virulent. En une heure rappel compris, la messe (noire !) est dite : Shannon Wright, qui s'accompagne le plus souvent à la guitare insoumise, prend son public à la gorge avec ses mélodies torturées, son chant schizophrène et l'aide de ses précieux acolytes à la batterie et à la basse. Sans surprise, les titres violents et gorgés de six cordes barbelées et de cris déments sont très impressionnants... Et ceux qui sont joués sur un mode moins bruitiste le sont aussi, le public a ainsi droit a un festival de montagnes russes soniques. Et l'on ne peut ne pas remarquer que comme sur son dernier disque, Secret Blood, Miss Wright maitrise toujours l'art et la manière de dire des choses aussi essentielles que très dures en 3 minutes chrono, que ce soit en s'énervant sur sa guitare ou en restant prostrée sur son orgue. Plus que jamais à voir en live !

A lire également, la chronique d'un excellent concert de la tournée 2007 de Shannon Wright.

Liens : www.lamaroquinerie.fr, www.myspace.com/cyannmusic, www.myspace.com/phantombuffalo, http://phantombuffalo.net, www.myspace.com/shannonwright, www.viciouscircle.fr, www.myspace.com/viciouscirclerecords, www.facebook.com/shannonwrightmusic, http://twitter.com/#!/sh_Wright.

Photos live : Robert Gil, www.photosconcerts.com


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 03/01/2011

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire