25/05/2019  |  5196 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 24/05/2019 à 17:57:14
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Yoyoyo Acapulco + My Bee's Garden + Rrose Tacet

La Flèche d'Or (Paris)
25 novembre 2010
Sympathique petite soirée à la Flèche D'or (Paris) le 25 novembre 2010 avec Yoyoyo Acapulco, My Bee's Garden et Rrose Tacet, trois artistes émergents encore peu connus mais promis à un bel avenir chacun dans leur style, qu'il soit pop, folk ou rock shoegaze...

Rrose Tacet

C'est le groupe parisien Rrose Tacet qui est chargé de se lancer en premier sur la scène de la Flèche d'Or, une salle parisienne rénovée et agrandie, qui peut désormais accueillir un public conséquent dans de bonnes conditions de visibilité et d'écoute. Certes, ce soir ce n'est pas l'affluence du siècle, loin de là (le temps est affreux), mais les personnes ayant bravé le froid en début de soirée n'ont pas à le regretter car Rrose Tacet fait montre d'un prometteur talent pour évoluer sur les chemins de traverses empruntés par Animal Collective, Beach House, Grizzly Bear, Akron/Family et consorts. Ce mix réussi entre "avant pop", rock expérimental et post rock est courageux et nécessite pas mal de talents au niveau de la composition. C'est encore un peu jeune sur scène (le groupe est très timide, la voix peine parfois), mais il y a là de très bonnes bases pour avancer et aller loin.

My Bee's Garden

Encore une belle découverte juste après avec le court concert de My Bee's Garden, trio de pop shoegaze emmené par la chanteuse Melody Prochet. S'il y a encore pas mal de travail pour arriver à retranscrire le disque en live et pour se décontracter pleinement sur scène, My Bee's Garden arrive néanmoins à faire pénétrer dans un univers éthéré, onirique et planant qui n'est pas sans rappeler les BO ds films de David Lynch avec Angelo Badalemnti et Julee Cruise, et les titres les plus pop de My Bloody Valentine. Au menu : voix torturée, mélancolique et fantomatique et guitares psychédéliques. Après avoir présenté son disque de manière assez timide, le trio laisse la place à Yoyoyo Acapulco non sas avoir repris un superbe titre du groupe de Kevin Shields, My Bloody Valentine. A suivre...

Yoyoyo Acapulco

Conformément aux prévisions (on avait écouté et aimé leur disque The Pleumeleuc Experience 250110), les farfelus norvégiens de Yoyoyo Acapulco délivrent ensuite un set constellé de bonnes chansons folk pop rock... La surprise, c'est que cela sonne beaucoup plus rock et un peu moins décalé que prévu, mais à part ça ce groupe d'hurluberlus - emmené par une grande bringue armée d'un ukulélé - sait écrire des morceaux accrocheurs et arrive à les interpréter sur scène de manière séduisante. Un peu crispé au début, la troupe se décontracte au fur et à mesure, lâche quelques sourires et autres pitreries, et les pop songs surréalistes de ce combo mixte venu du froid n'en sont que plus percutantes. Vers la fin de sa prestation, Yoyoyo Acapulco s'aventure même dans un " folk reggae ukulélé " qui évoque joliment Ob-La-Di Ob-La-Da des Beatles, avant de proposer une relecture personnelle de Wicked Game de Chris Isaak. Un groupe idéal pour réchauffer l'hiver et à revoir très vite dans une ambiance plus festive !

Liens : www.myspace.com/rrosetacetmusic, www.myspace.com/mybeesgarden, www.myspace.com/yoyoyoacapulco , www.flechedor.fr.


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 02/02/2011

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire