29/03/2020  |  5333 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 28/03/2020 à 15:36:48
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Arca

+ Novö
The Gate (soirée foutraque) (Toulouse)
vendredi 20 juin 2003

De la musique qui touche, des images justes, précises, qui portent. Une musique drôlement foutraque - car ce concert c'est avant tout le premier d'une longue série on l'espère. Une série de rencontres qui réchauffent. Et Novö n'était pas là ce soir pour faire baisser le mercure.
Ni leurs guitares, ni les envolées bruitistes, ni ces parfaits rythmes electro-pop ne contrediront cela : il a fait ce vendredi 20 juin plus chaud à the Gate que partout ailleurs à Toulouse [what a cagnard!!]. A ceux qui ont acheté document sonore à la fin du concert, je n'apprendrai rien : achetez l'album! C'est pour bientôt et c'est chez Dora Dorovitch (http://www.doradorovitch.com)
Que du bonheur, en boîte pour 5 euros. Et on souhaite à ARCA de pouvoir porter leur chansons à d'autres; et pour ça on veut bien s'improviser apôtres. A la faveur d'un post-rock au petits oignons, d'un groupe déjà très pro qui nous a servi un filet-mignon sauce girolles, Foutraque veut bien répandre la bonne parole.

God bless the chaos !

Lemoine

------

Il y a parfois des concerts qui vous emmènent bien au delà de la musique, tout au coeur de l'humain. Ce fut le cas de Novö+Arca au Gate, rue des blanchers, en ce 20 juin caniculaire. D'abord grâce à Jérôme G... : Mythe fondateur de la soirée - à l'aise dans son rôle puisqu'il n'apparut jamais.
Mais son attente paroxystique fut en phase, d'abord avec la pop agile de Novö dans leurs morceaux efficaces et pointus faisant sautiller jusqu'aux cuvettes des toilettes (qui en redemandent encore), ensuite avec Arca (merci le r) qui construisit une cathédrale autour du bar, avec poutre apparente et le diable lui même enchaîné à la croix. C'est vous dire le bonheur. Mais tout ceci fut surtout lié par Foutraque : carrés mais nonchalants, sachant n'être pas là tout en payant des tournées au bar.
Allons y ce fut post-rock. Bravo messieurs j'en veux encore. Même Papé le sénégalais - 1m80 et cenkatrevin kilos préposés à la dispersion du bar - eut de l'humour dans son travail. Ce fut donc un peu comme une soirée parfaite, quand on ne sait plus qui a joué qui a regardé, qui a glandé et qui a organisé.
Où tout se lie pour créer l'unité de l'instant - quand tout le monde parle avec tout le monde : Quand on sait que fut trouvé le point de libération des âmes.

Julien

------

Une chronique de plus ? http://phvl.free.fr/Concerts/Novo.htm




arcamusic.free.fr/
www.novo.freesurf.fr

auteur : Jeuliao - aita.peapea@free.fr
chronique publiée le 23/06/2003

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire