12/11/2019  |  5263 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 11/11/2019 à 17:45:07
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Vespertine

Björk
One Little Indian - 2001

Quand on parle de Vespertine les avis divergent. Si jusqu'ici Björk faisait l'unanimité du public comme de la critique, il n'en va plus de même pour ce dernier album. Pourquoi ? Simplement parce que Vespertine est un oeuvre unique et surtout personnelle. Contrairement aux précédents, Björk s'est pleinement investie, composant elle-même les morceaux et choisissant des membres de choix pour parfaire ses compositions. En l'occurrence, c'est le duo Matmos qui a été choisi par la chanteuse. Le choix ne s'est pas fait au hasard, Matmos ayant la particularité de travailler sur les sons. L'un de leurs albums, A Chance To Cut Is A Chance To Cure, a même été intégralement composé à partir de bruits de salles d'opérations. Le résultat est surprenant, mais passée la surprise, on perçoit très vite le formidable travail effectué par le duo. Des bruits anodins deviennent comme par magie rythmiques bancales ou mélodies biscornues. C'est en retravaillant sur les sons que le duo a aidé la chanteuse.
Verspertine recèle de vrais moments de grâce, happant l'auditeur vers un petit bout du jardin secret de Björk. Pas à pas dans la neige, le fil se tisse, les voix captivent, et les mélodies hypnotisent. Un disque d'hiver qui réchauffe le cœur.


www.bjork.com/
www.indian.co.uk/

chronique publiée le 12/08/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire