19/12/2018  |  5098 chroniques, 167 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 18/12/2018 à 20:29:39
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Good Health

Pretty Girls Make Graves
Matador Records - 2002 (rééd. 2004)

D’habitude, les jolies filles font autre chose que de creuser des tombes. C’est pourtant ici le propos avec ce nom de groupe plutôt audacieux qui préjuge bien du côté vénère de ce gang d’Américains. Mais pas de chance pour les baveux, seulement 2 jolies filles dans le groupe, les 3 autres n’étant rien de moins que des hommes, ce qui transparaît peu dans leur musique vu que le chant est surtout assuré par la belle Andrea Zollo.

Le groupe débarque de Seattle et n’échappe donc pas, lors des ses interviews, à la rituelle question sur le grunge. Question que d’ailleurs ils esquivent puisque leur son est clairement plus « riot » que grunge. Une marque de fabrique largement due à la voix d’Andrea qui semble assez souvent au bord de la rupture.

Après le succès de leur deuxième album New Romance, Matador Records a décidé de rééditer leur premier album Good Health, sorti initialement en 2002. Si New Romance posséde quelques accents post (post-rock, post-punk), leur premier opus est plus puissant dans le son, quasiment punk même.

Sans jamais vraiment relâcher la pression, PGMG livre 13 titres brut de brut, tout juste éclairés par de jolies mélodies et, par-ci par-là, par quelques basses élastiques. On retiendra le puissant single Speakers Push The Air, le très friendly If You Hate Your Friends, You’re Not Alone ou l’énergique More Sweet Soul. Le quintette de Seattle vaut donc bien sa réputation d’épatant groupe de seconde zone. Pas loin, d’ailleurs, de passer dans la catégorie supérieure.


www.prettygirlsmakegraves.com
www.matadorrecords.com

chronique publiée le 22/09/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire