17/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Chicago Forever

Roy Davis Jr.
Ubiquity Records - 14 septembre 2004

Roy Davis Jr. de retour aux affaires ! Depuis le magnifique Gabriel en compagnie de Peven Everett, on ne l’avait pas guère vu aussi en forme. Quelques albums, des compilations mixées et un nombre incalculable de maxis pour tout ce que la planète compte de labels house, et voici que surgie ce superbe long format de garage et de soul électronique (ndlr : le mot garage vient du club disco new-yorkais « Paradise Garage », rien à voir donc avec le garage-rock…).
Chicago Forever rend hommage à la ville d’origine (berceau du jazz, du blues et de la house) du DJ-producteur, sur un label de… San Francisco, Ubiquity, qui compte dans ses rangs Shawn Lee, As One ou Zero dB. Autant de gages de qualité.
Le résultat de cette excursion dans les ambiances soulful et les beats métissés aurait pu s’avérer douloureuse pour Roy Davis, mais l’homme maîtrise bien son affaire. 11 titres homogènes plus un remix du single I Know What You’re Thinking composent cet opus parfait, l’un des meilleurs du genre sortis depuis belle lurette.
Les voix féminine de Terry Dexter et masculine de Jeremy Ellis, contrairement à certaines productions grossières et bâclées, sont en harmonie avec la production léchée de l’Américain, qui renoue avec la spiritualité du milieu des années 90 (Moodymann, Romanthony, USG…).
Loin des textures acid de Phuture, rattrapé par la vie – sa mère est décédée en 2003 et son fils Caleb participe à un interlude – Roy Davis Jr. (senior, devrait-on dire), signe ici sans doute le disque le plus important de sa carrière. Déjà un classique.


www.ubiquityrecords.com

chronique publiée le 27/10/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire