22/01/2020  |  5294 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/01/2020 à 17:55:02
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Exile on mainstream

Jerry Spider Gang
Lollipop Records / Chronowax - 2003

La première (et la dernière) fois qu’on a assisté à une démonstration de force scénique du Jerry Spider Gang, le groupe toulousain avait littéralement enflammé la petite scène d’un bar avec son rock ‘n roll high energy… Pour marquer les esprits, le chanteur avait même tenté - en vain malgré quatre tentatives - de mettre fin aux jours d’une canette de bière en verre en la cassant sur sa tête !

Le Jerry Spider Gang est vraiment composé de durs à cuire, les titres de leurs albums en sont des preuves supplémentaires : Porn in the bayou (1999), Dope takin’ kamikazes (2000) et Exile on mainstream, sorti fin 2003. Pour vendre des disques, le Jerry Spider Gang n’est pas prêt à transiger sur le volume sonore, la puissance des rythmiques, la violence des guitares gorgées de Wah Wah et les hurlements incendiaires. La musique du gang des guitares en furie ne risque pas d’être mainstream un jour… Les quatre enragés ont baigné dans le rock ‘n roll le plus sauvage et ils comptent bien le faire savoir ! Les fans des Stooges, du MC5, des New York Dolls et de heavy rock en général apprécieront, les autres prendront leurs jambes à leurs cous, effrayés par tant de haine contre la mollesse musicale…

Après de nombreuses écoutes d’Exile on mainstream, on regrette seulement la présence de cuivres criards et festifs sur le morceau Into the dark of the night. Mais à part ça, le Jerry Spider Gang balance une série de titres (12 sur le C.D., 13 sur le vinyle) tous plus survoltés et réjouissants les uns que les autres. Cela ne peut donc entraîner qu’une bruyante approbation : « Yeahhhhhhhh ! ».


www.chez.com/lollipoprecords

chronique publiée le 18/01/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire