19/10/2019  |  5245 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/10/2019 à 17:52:45
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Talkie Walkie

Air
Source / Virgin - 2004

En admirant la pochette constellée d’équations à plusieurs inconnues, l’élève médiocre en mathématiques se dit qu’il ne va rien comprendre au nouvel album du duo français AirTalkie Walkie est pourtant un limpide album d’électro pop spatiale où Jean-Benoit Dunckel et Nicolas Godin font preuve d’une classe désormais habituelle. S’ils parodient les photos de Daft Punk en montrant leurs poings dans des gants en cuir, les deux acolytes sont toujours à fond dans un trip bien à eux où les musiques de films seventies, l’électronique, le rock planant et la pop aérienne se mélangent subtilement.

Pour habiller leurs pièces musicales habitées par des sons de claviers hallucinants, les deux pilotes du vaisseau Air ont cette fois-ci fait appel au producteur magicien des consoles Nigel Godrich, fidèle à sa réputation (Radiohead, Beck… ), et à l’arrangeur de Serge Gainsbourg, Michel Colombier, impeccable… Autre nouveauté, Jean-Benoit et Nicolas poussent même la chansonnette sur la plupart des titres, pour un résultat majestueux et mystérieux (Another day, Cherry blossom girl, Surfing on a rocket… ).

Dans un registre différent, Air vient d’écrire une suite remarquable au Space oddity de David Bowie qui avait servi de bande son aux premiers pas de l’homme sur la Lune… On a en effet la très nette impression de « surfer sur une fusée » tout en baignant dans un bonheur irréel, un peu comme si on avait été projeté dans l’espace dès les premières secondes de Talkie Walkie


www.intairnet.org/

chronique publiée le 17/01/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire