29/03/2020  |  5333 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 28/03/2020 à 15:36:48
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Final Lift

Toxic Kiss
Novalis Impulse - 2004

Le sextet Toxic Kiss sort son premier album sur un jeune label strasbourgeois, Novalis Impulse, qui se dit être « une écurie de pop mutante ». A l'écoute des 12 titres de Final Lift, on ne peut pourtant parler d'une quelconque métamorphose. Mais le mélange de pop légère et de brutalité rock sentant la transpiration, à l'image de la confontration entre voix féminimes et masculines, est vraiment agréable à écouter. Des arrangements pop sixties (orgues, cuivres) se mêlent sur l'album à l'énergie et l'efficacité du rock. Les premiers morceaux, qui enchaînent les tubes énergiques, unissent les Cramps aux B-52'S. Sur Ghosts Of The Night, les voix se marient à perfection pour n'en faire qu'une, faisant étrangement penser à celle de Brian Molko (Placebo). Puis arrivent des morceaux plus posés comme Honey, ou encore One Time Anne X qui se promène du côté du Far-West américain de Calexico ou Tarnation. La chanson homonyme, Final Lift, est la rencontre improbable entre Air et les Boo Radleys. L 'album se referme sur la très easy-listening et charmante I Don't Love U Boy. On n'hésitera pas à répondre à ce baiser toxique.

Contact : toxickiss@novalis-impulse.com


www.novalis-impulse.com

chronique publiée le 13/12/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire