22/10/2019  |  5247 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/10/2019 à 17:31:11
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
ArtRats

Neurotic Swingers
Lollipop Records / Myrmecoleo Records / UMC - 2003

Le premier effort des Neurotic Swingers sur un format long fait l’effet d’une décharge presque fatale de punk rock en intra veineuse… Tout y est : motherfuckin’ attitude, hurlements, morceaux courts, textes évoquant le triptyque sex, drugs and rock’n roll, guitares en furie, basse monstrueuse, batterie nerveuse…

Dès le premier morceau, Party killer, les quatre Marseillais provoquent des soubresauts incontrôlés chez le fan invétéré de punk. Rassurez-vous, la suite est à l’avenant… On remarque avec joie l’influence des groupes japonais Guitar Wolf ou Thee Michelle Gun Elephant dans l’accent anglais japonisant hystérique sur Girl in a broken car. Juste après, on se jette partout sur le tubesque Go back home. Plus loin, la reprise de Nineteen, dédiée au chanteur guitariste des Dogs parti trop tôt, Dominique Laboubée, confirme que les Neurotic Swingers ont du goût et de l’énergie à revendre. Ce joyeux bordel se termine par une dernière salve de punk rock millésimé 77, Generation shock… Ça n’a pas duré bien longtemps, mais ce disque mené tambour battant nous a littéralement mis sur les genoux !


www.chez.com/lollipoprecords
www.chez.com/neuroticswingers
www.myrmecoleo.com

chronique publiée le 11/01/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire