22/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Don't worry about me

Joey Ramone
Sanctuary - 2002

Fidèle à son t-shirt rose jusqu'à la (sa) fin, Joey Ramone a enregistré Don't worry about me, alors qu'il était atteint d'un cancer en phase terminale.
Le magnifique What a wonderful world qui ouvre l'album, popularisé en son temps par Louis Armstrong, prend une toute autre teneur avec Joey.
Il sait que sa mort est proche et constate, comme tant d'autres, que lorsque sa propre disparition est programmée : on se rend compte qu'on est passé à côté de quelque chose... mais quoi ?
Il essaiera d'y répondre tout au long de cette ultime production : le fric, la dope, l'ennui, la quête d'un sens, la passion ?
A chacun d'en décider.
Joey s'est tu alors qu'un titre de U2 était diffusé à la radio, dans sa chambre d'hôpital.
All that you can leave behind !
Les Ramones sont morts. Dee Dee et Johnny ont rejoint Joey dans le néant.
Il ne reste plus que les souvenirs.
Et les éternels : Rocket to Russia, End of the century, It's alive, Leave home...


www.joeyramone.com
www.ramones.com

chronique publiée le 05/02/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire