16/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Mattias Hellberg

Mattias Hellberg
Fargo Records / Naïve - 8 mars 2005

Après de nombreuses écoutes du premier album solo du Suédois Mattias Hellberg, on a bien du mal à admettre qu’il vient réellement du Nord de l’Europe… En savourant les dix plages country folk rock de son disque, on pensait plutôt que cet artiste était né aux Etats-Unis comme Bob Dylan, ou à la rigueur au Canada comme Neil Young… La voix écorchée de Mattias Hellberg rappelle de façon troublante celle de l’auteur d’All Along The Watchtower et Just Like A Woman, l’harmonica et certaines guitares pas propres sur elles évoquent quant à elles l’électricité dégagée par le créateur de Cortez The Killer ou My My Hey Hey (Out Of The Blue)… En partant sur des bases telles que celles là, si l’on sait écrire des chansons marquantes (ce qui est le cas) et si l’on s’entoure d’un groupe sobrement déglingué (ce qui est encore le cas avec The Healing Hand), on ne peut que publier un excellent album (c’est le cas). Après avoir alterné ballades folk mélancoliques et titres country rock roots plus enlevés (avec quelques touches bienvenues de soul gospel parfois), Mattias Hellberg conclut ses débuts en solo par une superbe reprise dépouillée de Paul Simon, Mother & child reunion. Loin d’être un inconnu (il prête sa voix à Hederos & Hellberg, il fut guitariste des Hellacopters sur scène), Mr Hellberg pourrait sans peine devenir une star culte du folk rock, s’il persévère dans cette voie…

Mattias Hellberg sera en concert ce soir – samedi 19 février – à 19h30 à la Maroquinerie à Paris, en première partie de l’excellent groupe d’Howe Gelb, Giant Sand. Immanquable...

Extraits du disque à cette adresse : http://www.fargostore.com.




www.fargorecords.com


chronique publiée le 19/02/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire