16/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The name of this place

Jim Yamouridis
Be Pop - Février 2005

Les sept premiers titres publiés en France par Jim Yamouridis (qui a déjà sorti en Australie des disques produits par Convay Savage, le clavier des Bad Seeds de Nick Cave) sont une agréable surprise pour les amoureux de folk music déchirante à la Leonard Cohen. En assistant à ses premières parties de Belle & Sebastian et d’Alain Bashung, on avait déjà beaucoup pensé à l’auteur de Bird on a wire… Puis, en découvrant sur disque cette voix grave revenue de tout et ces arpèges de guitare désespérés, l’impression se confirme. Comme la musique de son illustre aîné, celle de Jim Yamouridis empêche de faire quoi que ce soit d’autre en même temps ; la puissance des mots, la force des compositions, la pureté des mélodies et la ferveur de l’interprétation saisissent l’auditeur, le laissent frissonnant et interloqué, presque hébété par une telle décharge de spleen. Ecouter un morceau de Jim Yamouridis - sur disque ou sur scène -, c’est un peu comme se laisser bercer par une histoire simple et tragique racontée au coin du feu avec une guitare en bois, sans cérémonie. On en ressort la gorge serrée, les yeux humides et le cœur brisé, avec le sentiment inestimable d’avoir partagé un morceau de vie hors du commun…

Site Internet : www.myspace.com/jimyamouridis.


chronique publiée le 22/02/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire