25/06/2019  |  5206 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/06/2019 à 13:59:48
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Dear catastrophe waitress

Belle & Sebastian
Rough Trade - 2003

Sur la pochette du sixième album de Belle & Sebastian - Dear catastophe waitress -, la serveuse catastrophique évoquée dans le titre arbore un t-shirt « Stressée, moi ? Jamais ! » et vient de renverser une assiette de spaghettis sur la tête d’un membre du groupe. Cette entrée en matière digne de la Castafiore ne laisse augurer en rien du contenu de cette nouvelle livraison des orfèvres pop de Glasgow…

Si le groupe a quitté Jeepster pour Rough Trade Records et engagé Trevor Horn (le "maestro" producteur de Yes, ABC, TATU, Frankie Goes To Hollywood et autres Buggles), il compose toujours une pop aérienne, fraîche, décalée et gentiment mélancolique. Bien sûr, l’excellent single Step into my office, baby, boosté par Mr Horn, est ultra accrocheur… Mais on reconnaît la patte B & S : les voix rêveuses, les arrangements légèrement kitsch…

Au fil de l’album , on retrouve aussi tout ce qui nous a fait aimer d’amour ce groupe : la pop chantée par une douce voix féminine - Asleep on a sunbeam -, les morceaux aux arrangements drôlement easy listening – You don’t send me, Roy Walker et surtout les merveilles pop susurrées par la voix mélancolique de Stuart Murdoch - Lord Anthony, Wrapped up in books -, tout est là !

Les fans de Belle & Sebastian n’ont aucune raison de stresser ; sur cet album, leur groupe garde toutes ses inestimables qualités… tout en avançant.


www.belleandsebastian.com
www.roughtraderecords.com

chronique publiée le 17/12/2003


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire