20/10/2019  |  5246 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/10/2019 à 17:49:20
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
DJ-Kicks

Chicken Lips
!K7 / PIAS - 2003

Lancée en 1995, la série DJ-Kicks n’a cessé de se renouveler depuis, et a vu passer dans ses rangs les artistes les plus originaux de la sphère électronique (Carl Craig, Kruder & Dorfmeister, Vikter Duplaix...). Le label berlinois !K7, à l’initiative du projet, reste une référence en matière de musiques débridées et aventureuses, et possède un catalogue digne du Who’s Who (A Guy Called Gerald, Matthew Herbert, Swayzak, etc.). La compilation anniversaire baptisée 150 s’en est faite récemment l’écho.

Bien que différent, ce nouveau volet avance en terrain connu. Pour évoluer, le disco a eu recours dans les années 80 aux merveilles de la technologie, le travail des ingénieurs du son s’avérant primordial. Comme le dub, la musique jouée par les Chicken Lips est largement instrumentale, ponctuée d’effets (bruitage, écho, réverbération) et basée sur un rythme mid-tempo. Une ligne de basse funky donnant de la profondeur à l’ensemble...

C’est ce qu’illustre ce DJ-Kicks nouveau, qui prouve que les anglais peuvent produire autre chose que des compilations de trance progressive. Les divas (Nina Hagen, Gwen Guthrie, Sharon Redd) sont de la partie, le talentueux George Duke aussi, ainsi que les propres productions du trio, qui sonnent comme en 1983.

Un flash-back réussi sur une période marquée par un clubbing généreux (Larry Levan et le Paradise Garage), malgré l’apparition du Sida...


www.k7.com


chronique publiée le 29/10/2003


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire