28/01/2020  |  5296 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 27/01/2020 à 17:39:51
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Silver or Lead

Ursula Rucker
!K7 - 2003

Héritée de la contestation des années 70 (The Last Poets, Gil Scott-Heron), la poésie d’Ursula Rucker se veut moins politique, en phase avec son temps et ses incertitudes. Même si l’ombre des Blacks Panthers plane au-dessus de ce disque subtil et introverti, on est loin des émeutes du Watts ou du poing levé de Tommie Smith aux J.O. de Munich.

D’ailleurs, Philadelphie, dont est originaire la belle, est davantage réputée pour son passé musical florissant que pour ses ghettos. Sensuelle et énigmatique, Ursula nous conte ses fantasmes et désillusions d’afro-américaine, dans un style qui lui est propre, fait de douceur et d’insistance.

Les concours de Slam ont probablement eu une influence sur la madonne, mais chez Ursula Rucker, les spoken words forment une sorte de litanie, où chaque mot a sa place, et où l’émotion, contenue, enveloppe l’auditeur de coton... Son premier album Supa Sista, bien que salué par la critique, n’avait pas totalement comblé son auditoire, le propos prenant le pas sur les atmosphères. Pas tout à fait émancipée de ses mentors Jazzanova et King Britt, l’afro-américaine posait une première pierre à son "intelligent soul", qui trouve ici une nouvelle crédibilité avec la sortie de Silver or Lead.

Perle du nouveau Philly Sound (célébré entre autres par le hip hop organique de The Roots et la soul avant-gardiste de Vikter Duplaix), cet album comblera les amateurs d’ambiances feutrées.

S’inscrivant dans la lignée de Jill Scott, la maturité en sus (elle est la maman de trois enfants), le flow à la diction parfaite d’Ursula Rucker est une fois de plus talentueusement mis en forme par la crème des producteurs (cités plus haut), le premier single Release étant l’œuvre de Little Louie Vega, qui signe là une latin-house chaleureuse et communicative.

Comme Edith Piaf, Ursula Rucker pourrait chanter le bottin...


www.ursula-rucker.com
www.k7.com


chronique publiée le 16/10/2003


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire