22/01/2020  |  5294 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/01/2020 à 17:55:02
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Remixes Volume 1

Ennio Morricone
Compost Records - 2003

Remixer LE spécialiste des musiques de films (sans oublier Maurice Jarre, Ryuichi Sakamoto et Angelo Badalamenti) n’est pas une mince affaire. Le projet Morricone Rmx édité par WEA en 2001 n’avait pas convaincu, malgré les efforts conjugués de Terranova, Sofa Surfers et Thievery Corporation. On ne prend pas les mêmes mais on recommence...

Question : Pourquoi diable s’attaquer à une œuvre si singulière que celle de l’illustrateur sonore des westerns spaghetti de Sergio Leone ? Il eût été plus facile de s’approprier les travaux de Michel Legrand ou Vladimir Cosma, certes moins excitants mais plus faciles à moderniser. The Amalgamation of Soundz et Needs ont beau être des spécialistes d’électronique atmosphérique, leurs piges pour le label allemand Compost semblent dénuées de tout souci artistique, et on se demande combien ont touché les différents intervenants pour remettre au goût du jour (si nécessaire qu’il le fût) le célèbre compositeur italien.

A moins d’être faux-cul, force est de reconnaître que le talent ne se trouve qu’à de très rares instants sur cette compilation, comme si la Bud Light était devenue la boisson favorite des amateurs de bière… Les productions néo-rétro des jeunes loups invités par Michael Reinboth de Compost et Stefan Rambow de Cinesoundz ont beaucoup de mal à passer, à l’image du bretzel resté coincé dans la gorge de Bush Jr…

Une fois de plus, les bonnes surprises viennent du froid. Seuls Hakan Libdo et Hird pour la Suède, et Butti 49 pour la Norvège se sortent du travers inhérent à tout projet de reprises, et donnent leur version de l’easy-listening du maestro. Pas de quoi fouetter un chat, en tout cas, et l’on prend peur à l’idée du retour du kitsch dans la musique électronique. C’est Dimitri From Paris qui va être content !


www.compost-records.com


chronique publiée le 16/10/2003


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire