10/12/2018  |  5092 chroniques, 167 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/12/2018 à 15:44:14
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Paradoxes

Sibyl Vane
Jerkov / Mosaïc Music - 2005

Paradoxes est le premier album du groupe palois Sibyl Vane. Il porte bien son nom car les styles s’entrechoquent dans ce premier essai à l’éclectisme revendiqué.On pourrait diviser l’album en 3 catégories.
D’abord, les titres accrocheurs à l’esprit pop-rock, comme la percutante Circus, ou Verna et son refrain accrocheur (hommage à l’artiste contemporain Jean-Luc Verna qui a signé la pochette de l’album). Dans cette catégorie, on pourrait y mettre également Rock Icon, même si la mélodie est plus complexe, avec une introduction à la guitare au son clair proche de l’univers du premier album de The Cure, avant que les riffs se fassent plus rageurs.
Puis il y a des morceaux plus expérimentaux, comme le magnifique instrumental Autophage, qui ose mélanger de l’électro au jazz de Charles Mingus grâce à l’apport de cuivres. Je suis un(e) autre fait rencontrer la musique contemporaine avec le free jazz : un tourbillon de cordes nous entraînent vers un état de folie.
Enfin, les morceaux à l’esprit cold wave : 3rd Song et son envolée finale à la Radiohead, le piano-voix sur Strangest Ways nous faisant penser à du Nine Inch Nails et le planant Oublions Tout à l'ambiance monacale. Mais c’est avant tout la voix de Bernard Cabarrou qui nous ramène à ce mouvement. Et c’est aussi cette voix sombre (gothique ?) et parfois geignarde (Until It Hurts) qui pourra repousser l’auditeur comme d’autres pourront être attirés par son côté caverneux.
Le morceau qui clôt l’album (No Reason) est à part : la voix est plus claire, les guitares se font plus folk, et l’orchestration ferait presque pâlir les Tindersticks.
Il faut du temps et de nombreuses écoutes pour entrer dans l’univers assez chaotique de Sibyl Vane et pour apprécier ces passionnants Paradoxes. À bon entendeur, salut ! 

(A noter que le packaging du CD est une boîte en métal du plus bel effet).

Sibyl Vane sera en concert le 31/10/05 à Montpellier (le Baloard), le 10/11/05 à Lyon (le clos fleuri) et le 12/11 à Tarbes (MDA).


www.sibylvane.net
www.jerkov.net

chronique publiée le 21/10/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire