22/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Upwards

Ty
Big Dada / PIAS - 2003

Ty est un homme heureux. Après avoir chanté tout l’été aux côtés de Tony Allen lors de son Home Cooking Tour, l’automne s’annonce riche en couleurs pour cette bête de scène.
Vous en avez peut-être marre des Neptunes (peu probable), omniprésents en cette rentrée, ou alors estimez-vous que le hip-hop se meurt ?
Dans les deux cas, Upwards est pour vous. Ce second album, faisant suite à Awkward sorti en 2001, devrait introniser le rappeur au panthéon des MC’s britanniques, parmi lesquels figure déjà l’excellent Roots Manuva (de la même écurie).
A l’instar du rythmé Wait a Minute, deuxième single à paraître en octobre et tube potentiel, un flow caractéristique, des textes intelligents et une indéniable ouverture d’esprit font de cet opus une des bonnes surprises de la rentrée. Loin des clichés du rap américain et des pitreries calculées d’Eminem, Ty prouve avec fraîcheur que le genre n’est pas près de se mordre la queue. Sans cesse en renouvellement, il est même en pleine explosion outre-manche, comme le soulignent les sous-labels de Ninja Tune et Warp, respectivement Big Dada et Lex. Les américains n’ont qu’à bien se tenir !
S’ouvrant sur le jubilatoire Ha Ha et se terminant par un morceau caché tout en douceur, cet album kaléidoscopique et original plaira sans coup férir aux adeptes de broken et d’afro beats, aux initiés comme aux néophytes...


www.tymusic.org
www.bigdada.com

chronique publiée le 21/09/2003


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire