22/09/2017  |  4873 chroniques, 162 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 20/09/2017 à 16:33:19
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Shrink

Shrink
Lélélé Records (autoproduit) - 2005

La première plage de l'album éponyme de Shrink, The innert part, débute comme du Placebo.
On hésite : reprise ? sample ? hommage ?
On penche finalement vers la troisième proposition, en consultant la biographie du groupe marseillais : le trio de Brian Molko figurant en très bonne place parmi ses influences majeures.
Dès que la voix légèrement nasillarde et rocailleuse se pose, sur ce même morceau, plus aucun doute n'est permis : on a affaire à un son très très roots.
Un enregistrement (en une prise ? sur un 4 pistes ? on l'espère !) digne des meilleures sessions du début des années 70.
A une époque, où les groupes ne passaient pas leur vie à songer à leur plan de carrière et à leur exposition médiatique et composaient de grandes chansons, avec une régularité métronomique.
Parmi les 9 titres de Shrink, les 5 premiers ne feraient pas pâle figure, au sein d'un album d'une de leurs idoles (la crème de ces 40 dernières années).
Ils ont en effet choisi une vaine sonique -à travers cet autoproduit- que des requins de studios californiens aimeraient atteindre, au moins une fois au cours de leur vie !
Que ce soit sur On your own ou encore avec le titre Slave à la longue intro remarquable, le trio phocéen témoigne de sa facilité à composer et de son potentiel (énorme).
Il pourrait rapidement agrandir son actuel cercle local de fans.
On attend la suite et une tournée hors de la région PACA, svp !

NB : L'album est en vente sur le site internet de Shrink.


shrink.free.fr

chronique publiée le 15/01/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire