22/03/2017  |  4776 chroniques, 159 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/03/2017 à 22:12:35
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Field Music

Field Music
Memphis Industries / Cooperative Music - 28 février 2006

Pour 2006, vous avez demandé de l’amour, de la réussite, des bières moins chères et un grand album pop ? Souriez : l'un de vos vœux est déjà exaucé.

Si la pop anglaise prenait la forme d’une salle de classe, les trois copains de Field Music pointeraient au tableau d’honneur. « Elèves talentueux, érudits, travaux impeccables et jamais scolaires. Le saut de deux ou trois classes s’impose ». Des chouchous du prof ou du rock critique qui ont de quoi rendre jaloux des camarades qui devraient plus bosser leurs compositions au lieu de recopier les devoirs du grand frère. Field Music est un premier album de haute volée, ne se contentant pas de faire danser les petites copines et qui se la joue déjà classique. Un miracle échappé de Newcastle où le groupe partage un batteur avec Maxïmo Park.
Field Music ne court pas derrière le hit pour craner sur la compile du NME. La cohérence et l’exigence des mélodies étincelantes dévoilent un groupe sainement obsédé par la réinvention de cette vieille pop song. Un coup d’essai et un coup de maître qui rappelle le renversant New Wave des Auteurs, sans passer par la case « groupe maudit » si possible.
Les douze titres ne se dévoilent pas à la première visite. Le cerveau est aussi sollicité pour percevoir leur splendeur diaphane. Field Music s’analyse avant d’en tomber raide amoureux. Tout y est ciselé avec un soin maniaque, porté par une production limpide et sublimé par une voix touchée par la classe. Si on se force à penser à de glorieux devanciers, XTC pour les mélodies affolantes fréquenterait les Go-Betweens pour l’élégance jamais chiante. Mais avec des bijoux taillés dans l’or massif comme Tell Me Keep Me ou Go To The Nerve, Field Music se passera sans peine du piston.

A noter : Field Music sera en concert gratuit le lundi 27 février 2006 à la Flèche d'Or (Paris), en compagnie de Jason Collett et El Perro Del Mar (soirée Cooperative Music).


www.field-music.co.uk
www.memphis-industries.com
www.cooperativemusic.com

chronique publiée le 26/02/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire