22/10/2019  |  5247 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/10/2019 à 17:31:11
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
More Deep Cuts

Thee More Shallows
Monotreme Records - 2005

La musique de Thee More Shallows est un mystère inclassable. C’est peut-être pour cette raison que leur deuxième album, More Deep Cuts, est passé injustement inaperçu. Il rentrera donc au moins dans la catégorie des secrets bien gardés.
La musique de TMS est à la fois aérienne et légère, mais aussi puissante. Aérienne comme la voix aiguë de Dee Kesler rappelant celle de Mark Linkous (Sparklehorse) ou Jonathan Donahue (Mercury Rev). Légère comme ces chœurs angéliques sur Ave Grave ou 2 AM qui pourraient faire très bonne figure sur un album des Arcade Fire. Puissante pour ces montées lentes et inquiétantes sur le bien nommé Cloisterphobia, ou sur Freshman Thesis et son final apocalyptique avec des violons qui vrillent au dessus d’une envolée de guitares.
À l’image de Pavement ou Grandaddy, les TMS pourraient signer la chanson pop parfaite. Mais à un moment donné, leur musique vacille toujours vers un côté barré, savamment orchestré (violons, trompette) et enrobé par une rythmique intelligente et intéressante (glockenspiel). Leur album se termine paisiblement avec 2 chansons de slow folk mais à la fin de l’écoute, le mystère subsiste. Les curieux pourront peut-être le décoder lors de leur tournée française actuelle.

A lire également sur foutraque.com une chronique du concert donné le 13 avril 2005 à Paris.


www.theemoreshallows.com
www.myspace.com/theemoreshallows
www.monotremerecords.com

chronique publiée le 28/03/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire