21/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Tant de temps

Jacno
Warner Music - 15 mai 2006

Infatigable sportif du music business, Jacno continue à faire paraître des disques où ses talents de mélodiste, ses idées de production et de collaborations (ici l’excellente Françoise Cactus de Stereo Total), son goût pour la provoc, son style de dandy déjanté et sa voix nicotinée de disciple nonchalant de Gainbourg et Dutronc font merveille.

Après La part des anges, en 1998, et French Paradoxe, en 2002, voici donc Tant de temps dont le premier single s’attaque de manière réjouissante (et fort à propos à l’aube de la coupe du monde de football 2006) au sport. En voici un extrait : « Le sport c’est de la merde ! Le sport peut entraîner une mort lente et douloureuse ; le sport crée une forte dépendance, ne commencez pas ! Le sport nuit gravement à notre entourage, le sport nuit gravement aux spermatozoïdes… Le sport provoque des maladies mentales ; le sport c’est de la merde ! Le sport nous gonfle à la télé ; votre médecin, votre pharmacien peuvent vous aider à arrêter le sport. Protégez les enfants, ne leur faites pas respirer de sport ! » Surnommé Jacno en raison de sa forte dépendance à la fumée des Gauloises, Denis Quillard semble peu goûter les campagnes anti tabac qui culpabilisent tout le monde. Déclamé avec une voix gravement désabusée par un ex punk ayant fumé des milliards de clopes, bu des millions de litres d’alcool (voire plus si affinités), cette ritournelle électro pop tente de faire passer deux messages importants auxquels n’avaient pas pensé tous les chanteurs engagés casse burnes. Tout d'abord : on a quand même le droit de se suicider en fumant, non ? Ensuite, arrêtez de promouvoir la pratique du sport qui, entre parenthèses, exalte l’esprit de compétition, la beaufitude, le racisme, la nationalisme, la consommation effrénée, le culte de la réussite par l’argent etc etc. Ahhh, ça va mieux en le disant ! Misanthrope, désenchanté, sombre, Jacno nous venge de tous les gens faussement heureux et sains, et ça fait du bien, putain !

Mais l’ex Stinky Toys et Elli & Jacno n’est pas qu’un pourfendeur du politiquement correct, c’est aussi un musicien doué sachant être émouvant et original. Entre deux tubes enlevés mêlant les sonorités du rock et de l’électronique (parfois portés par une production kitsch joliment décalée), l’auditeur trouvera des ballades au piano ou des morceaux plus intimes… C’est ce qui fait tout le charme du bonhomme : les grands écarts permanents. L’album Tant de temps n’est certes pas un chef d’œuvre (il y a des titres anecdotiques), mais il comporte son lot de bons moments qui suffisent à le rendre attachant…

Sites Internet : www.jacno.fr, www.myspace.com/ellietjacno, www.warnermusic.fr.


chronique publiée le 19/05/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire