15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Under A Billion Suns

Mudhoney
Sub Pop / PIAS - mars 2006

18 ans après ses débuts à Seattle, avant que la déferlante grunge ne s’abatte sur la ville pour la rendre brièvement cool, Mudhoney continue à sortir des disques dignes et High Energy. Under a billion suns, le petit dernier, ne fera pas tache dans la discographie de ceux qui sont arrivés trop tôt pour connaître un succès (mérité) à la Nirvana ; la majorité des onze titres qui apparaissent sur le nouvel opus sont composés de mains de maîtres et interprétés avec la virulence qui sied à ce genre de musique. A noter, toutefois, l’apport (souvent bienvenu) de cuivres et des tentatives réussies pour faire évoluer le son du combo. Elément central de Mudhoney, la voix de Mark Arm impressionne toujours autant par sa puissance et par la richesse de ses intonations : notre homme est en effet capable de pousser des gueulantes à la Iggy Pop, de couiner de manière sexy à la Robert Plant ou de sonner désespéré à la Mark Lanegan/Kurt Cobain. Les guitares - gorgées de pédale Fuzz - et les rythmiques raviront, quant à elles, les fans de Led Zeppelin, de MC5 et des Stooges. Le dernier album de Mudhoney est donc une excellente occasion de se replonger dans le grunge, une période clé de l’histoire du rock, qui allait éloigner des projecteurs les hard rockers poseurs à cheveux permanentés, avant de donner naissance au rock stoner façon Queens of The Stone Age.

Sites Internet : www.ocf.berkeley.edu/~ptn/mudhoney/, www.mudhoney.org, www.subpop.com, www.myspace.com/mudhoney.


chronique publiée le 09/06/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire