21/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
No Time for Jokes

It's Not Not
B Core - 2006

Auteurs d’une première démo sortie il y a deux ans, les membres de It's Not Not espèrent rappeler aux petits gens, avec l’album No Time for Jokes, que l’Espagne ne vit pas que par son flamenco, Ibiza, Ricky Martin, et les tapas.
No Time for Jokes est signé sur B Core, un label qui regroupe aujourd’hui vingt-huit artistes espagnols, de Tokyo Sex Destruction à Doss, en passant par les riot grrrls Sibyl Vane. D’ailleurs, on retrouve dans It’s Not Not le guitariste ainsi que le batteur de Standstill, le bassiste de Tokyo Sex Destruction et Joël, l’ex-frontman du classique groupe d’emo, Dies Irae.
Assez extravagant, aussi bien par sa couverture que son contenu, cet album est le chaînon manquant entre la fougue du post punk et la déroute post harcore. It's Not Not tombe en plein revival punk, je les rapprocherai volontairement de Robocop Kraus !
Malgré certains titres ou interludes dont on aurait pu se passer, je ne cracherai pas sur certaines perles. L'un des morceaux les plus accessibles, Sailing the Night, est une puce électrique qui vacille entre Gang Of Four et Wire. Sur Push with the rythm, les guitares sont toujours aussi grinçantes, mais le jeu de basse est moins appuyé, il rebondit plus. Malgré ses points d’exclamation, Say More ! Say More ! est peut-être moins agitée mais aussi plus entraînante.
On appréciera énormément les chœurs qui sont présents, d’ailleurs, sur tous les morceaux. The Midnight Jewel est aussi l'un de mes morceaux préférés. Le refrain assez brit-pop contraste avec des parties plus appuyées, plus têtues. Squashed bottoms, very busy est une véritable bombe à retardement. Joël, au chant, force sa voix au maximum alors que la ligne rythmique reste posée. Il est difficile de ne pas citer Wrapped in thoughts, qui par sa mélodie au piano et ses successions de chœurs, remet du calme dans la chaumière.
Au final, il ne faut pas s’attendre forcément au mélange des deux prestigieux groupes auxquels appartiennent ces musiciens. A l’écoute de l’album et à la vue des photos de concerts, il est quasiment certain que It's Not Not possède le mojo pour faire remuer le bassin et électrifier le temps d’un spectacle. Pour information, It's Not Not jouera à Toulouse le 24 juin avec Foutraque au Fairfield Club. Ils joueront le lendemain à Paris, au Klub.


www.itsnotnot.tk
www.myspace.com/itsnotnot
www.bcoredisc.com

chronique publiée le 10/06/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire