21/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Eraser

Thom Yorke
XL Recordings - 2006

C'est à n'en pas douter la surprise de cette fin de semestre que de voir Thom Yorke, pourtant si discret, sortir son premier album solo loin des pérégrinations de Radiohead. Véritable épine dorsale du groupe depuis 1991, le chanteur anglais a fini par délaisser ses compagnons de route pour une échappée magistrale en solitaire.

A contre courant de ce que l'on pouvait imaginer, Thom Yorke imagine avec son premier album des paysages vierges et inconnus où seule sa voix fait écho à d'admirables architectures électroniques vides de tous éléments organiques. A l'image de Björk et de son opus Verspertine, The Eraser est un album intimiste où la voix, comme porte-parole de soi, tient une place prédominante, renvoyant une sensibilité dénudée de tous artifices. Aidée en ce sens par le guitariste Jonny Greenwood (déjà auteur d'un album solo, Body Song) et par le fidèle producteur du groupe Nigel Godrich, l'orchestration de l'album s'avère admirablement ciselée, ne laissant filtrer qu'un environnement foetal où le piano et les basses électroniques cotonneuses s'entrecroisent et s'entrechoquent sans heurts.

Le seul reproche de l'album tient, justement, en sa trop grande cohérence ; aucune chanson ne se détache réellement de l'ensemble, empêchant tous dérapages (contrôlés ou non) et par extension tous effets de surprise. Parti pris d'une homogénéité sans faille, The Eraser en irritera certains mais ne pourra, en tout cas, pas laisser indifférent, tant il est le reflet parfait d'une personnalité musicale atypique et passionnante.


www.theeraser.net
www.xlrecordings.com

chronique publiée le 19/08/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire