21/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Death of the party

Kudu
Nublu Records - 2006

Kudu est un duo new-yorkais qui se compose de Sylvia Gordon et Deantoni “D” Parks. Toux deux viennent de la scène Jazz : Sylvia est contrebassiste et chanteuse tandis que D est un batteur renommé. Mais sur Death Of Party, on sent très peu les influences du Jazz, à part sur le dernier morceau de l’album : avec ses cuivres rugissants, son glockenspiel, et ses chœurs gospel, Physical World se donne des allures de comédie musicale ou de jazz cabaret.

Le reste de l’album est homogène. On y ressent plein d’influences sans vraiment les déterminer. Au fond, Kudu a su créer son propre univers. La voix de Sylvia, suave et grave, aux accents polissons d’une riot girl ou d’une chanteuse hip-hop, est un élément important de leur musique. Son omniprésence est caractérisée par des échos et des couches superposées de sa voix. En l’écoutant, on pense à Nicolette mélangée à Róisin Murphy (Moloko) ou Deborah Harry (Blondie). La musique autour lorgne du côté de l’électro-pop ou de l’électro clash façon Peaches ou Le Tigre mais sans les guitares. La rythmique est très présente donnant le tempo à des claviers aux sonorités à la fois froides (légèrement cold-wave) et chaudes. Le mélange de tout cela est énergique et entraînant.

En tout cas avec des tubes comme Playing House, Magic Touch ou Hey 50, la fête est loin d’être finie !


www.kudu2u.com
www.myspace.com/kudu
www.nublu.net

chronique publiée le 19/08/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire