21/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Minor works

J. Tillman
Fargo Records / Naïve - 12 septembre 2006

« Je suppose que pour la plupart des gens, je dois avoir l’air d’un naze de plus avec ses chansons tristes et sa guitare en bandoulière. » Voilà ce que déclare J. Tillman, avec un joli sens de l’autodépréciation, quand on lui parle de la nouvelle scène folk rock de Seattle (auxquels appartiennent également les très prometteurs Band of Horses, récemment aperçus à Route du Rock)… Mr Tillman ne semble déjà pas très sûr de l’existence d’une véritable scène dans la ville où il réside ; alors de là à en faire partie, il y a un pas qu’il semble franchir à contrecoeur. Rien d’incroyable donc à ce que ce jeune songwriter de 25 ans ait intitulé Minor works son premier album distribué décemment (c'est-à-dire à plus de 100 exemplaires)… Pourtant, malgré son côté indécrottablement humble, ce proche de Damien Jurado et Jesse Sykes écrit de superbes morceaux mélancoliques. Dans ceux-ci, il intègre diverses influences marquantes : celle de la folk music de l’immense Bob Dylan, le rock électrique rural façon Neil Young, mais aussi la country, le blues et le gospel. C’est sur cet écrin de grande qualité que se pose une voix voilée très poignante, qui instille des flots de spleen dans l’âme de l’auditeur. J. Tillman est sans doute un futur grand repéré par les têtes chercheuses de Fargo, un de plus…

Sites internet : www.myspace.com/jtillman, www.jtillmanmusic.com, www.fargorecords.com, www.fargostore.com.


chronique publiée le 08/09/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire