23/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Weirdness

The Stooges
Virgin - 6 mars 2007

Retour majoritairement digne et puissant pour les mythiques Stooges d’Iggy Pop, qui officialisent ainsi par un nouveau disque correct leur réunion scénique réussie… Sans être un chef d’oeuvre absolu comme les albums Fun House (1970), The Stooges (1969) ou Raw Power (1973), The Weirdness est un bon album de punk rock nerveux et racé flirtant malheureusement parfois avec le hard rock inoffensif (She took my money) et le slow sirupeux et poussif (The Weirdness). Mais l’essentiel est là : de nombreux titres lardés de riffs de blues recyclé signés Ron Asheton, des solos à la « wah wah qui déchire », le chant percutant de Mr Osterberg, les rythmiques « dans ta face » de Scott Asheton et Mike Watt, une production rock ‘n roll signée Steve Albini, sans oublier le sax souvent bienvenu de Steve MacKay. Arrivant après Trollin, You can’t have friends et ATM, trois bons rock joyeusement bas du front placés en ouverture du disque, le meilleur titre s’intitule My idea of fun, et rien que pour ça, on doit écouter le nouvel album des Stooges ! Car sur un riff saignant du grand Ron, Iggy prend un malin plaisir à chanter un jouissif : « Mon idée du bonheur, c’est tuer tout le monde ! ». Le morceau est furieusement rock et donne envie de tout casser, comme The end of christianity, une énième variation sur le génialissime riff de TV Eye, Mexican guy, une autre réussite (proche de 1969, cette fois), Free and freaky, avec une citation d’un riff punk des Ramones piqué par Johnny Thunders (Chinese rock). Pas génial, mais globalement réussi, The Weirdness donne une réelle envie de revoir les Stooges sur scène. Ça tombe bien, une nouvelle tournée est prévue !

The Stooges seront en concert le 3 juillet 2007 au Palais des Sports, à Paris, et le 19 juillet au festival de Benicassim, en Espagne.

A lire également, la chronique du dvd Live in Detroit et le compte rendu du formidable concert des Stooges au Zénith de Paris, en 2004.

Sites Internet : www.iggypop.com, www.myspace.com/iggyandthestooges, www.iggy-pop.com.


chronique publiée le 01/03/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire