15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Let in the light

Shannon Wright
Vicious Circle - Discograph - 26 mars 2007

Plus épanouie et plus sobre, Shannon Wright revient néanmoins avec un nouvel album sur lequel son chant habité, ses mélodies vaporeuses et ses instrumentations tour à tour virulentes ou mélancoliques font une fois de plus merveille. Si les cordes vocales de l’Américaine jadis très torturée ne sont plus poussées dans leurs derniers retranchements, les décharges émotionnelles qu’elles provoquent n’en sont que plus fortes… Armée d’un piano aérien et libéré, voire d’une guitare légèrement abrasive, Shannon Wright délivre onze morceaux remarquables, quasi miraculeux… Le mot n’est pas trop fort, car sur la plupart de ses nouvelles compositions, la très intense chanteuse semble tutoyer les étoiles et évoluer en apesanteur ; loin, très loin du plancher des vaches, quelque part dans un univers baigné de lumière. Sur son cinquième album – réalisé à Atlanta avec Adam Baker – Mrs Wright a réussi à aller à l’essentiel ; les arrangements, minimalistes mais classieux, mettent en effet parfaitement en valeur la voix, le songwriting et le jeu de piano et de guitare d’une artiste véritablement exceptionnelle. Frais, doucement mélancolique, apaisé, envoûtant et inspiré, Let in the light est aussi le disque le plus accessible de Shannon Wright. Le plus réussi ?

A lire également, des chroniques de concerts de Shannon Wright à Bourges avec Jesse Sykes en 2004, et à Rennes en compagnie de Yann Tiersen la même année, ainsi que les critiques de ses derniers disques, Over the sun, Yann Tiersen & Shannon Wright et Flight safety.

Sites Internet : www.viciouscircle.fr, www.myspace.com/shannonwrightmusic, www.myspace.com/viciouscirclerecords.


chronique publiée le 15/03/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire