22/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Last Holy Writer

Trembling Blue Stars
Elefant Records - 7 juin 2007

Pour le reste de son existence, Bobby Wratten restera associé à son projet de jeunesse, The Field Mice, groupe phare de la pop sensitive distillée par Sarah Records à la fin des années 80. Les paléontologues de la chose indie ont trouvé un petit nom aux pensionnaires de la maison Sarah : la twee pop. Alliage précieux entre mélodies enfantines, guitares neurasthéniques sur fond de rejet du rock à haute tenue en testostérone. Avec des reliques comme Emma’s House et When Morning Comes To Town, Wratten a marqué cet attachant genre mineur.
Loin de végéter dans son culte, il poursuit sa route depuis 12 ans avec Trembling Blue Stars. The Last Holly Writer est déjà son sixième album de son autre vie. Les années 80 forment toujours son principal horizon, mais la pop naïve fait une place à des climats plus envoûtants, entre New Order et Durruti Column. La pop devient dance qui devient misanthrope pour mieux rester immobile et s’infiltrer dans son récepteur. La voix de Wratten n’a pas changé, elle fait la moue comme 87. Est-ce raisonnable à son âge de chanter la frustration adolescente ? N’a-t-il déjà pas pleuré ses plus belles larmes ? Peut-être. L’ensemble irrémédiablement vaporeux sonne comme une impasse. Un renoncement à devenir un autre. Un adulte. Mais des impasses comme celle-ci valent bien mieux que certains boulevards bruyants et mal fréquentés.


www.myspace.com/tremblingbluestars
www.elefant.com/en/grupos_dis.php?id=20
www.tremolow.com

chronique publiée le 26/04/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire