15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Robopop

047
Killing Music / Import - 2006

Et si nous retombions en enfance ? Si nous retournions en musique aux premières heures du collège ? A ces mercredis endiablés passés, non à faire nos devoirs, mais sur la NES avec une bandes de copains. A ce jeu de hockey sur glace où chaque hockeyeur était composé de quatre pixels avec trois choix d’équipes et autant de bruitages électro primitifs. Aujourd’hui ça parait assez aberrant, voire d’un autre temps ; pour autant il est impossible de dire combien de temps on a passé les yeux rivés sur notre télévision à faire évoluer Zelda ou Mario Bros et à hocher la tête à chaque composition un tant soit peu entraînante.
C’est dans ce même esprit que le groupe suédois (ça ne s’invente pas) 047 a composé Robopop. Petite merveille en son genre, l’album nous entraîne par ses compositions délicieusement kitch et électro dix ans en arrière avec autant de fougue qu’à l’époque. Le pire dans tout ça, c’est que ça marche, qu’on se laisse prendre au jeu de cette nostalgie désuète jusqu’à taper des pieds et dodeliner de la tête, en parfait popeux que nous sommes. Il suffit d’écouter des tubes comme Goolia (très Megaman dans l’esprit) ou Reaggie Chip Star Flight pour s’en convaincre. L’ensemble de l’album suit ainsi, entre beats relookés et gimmicks électro de l’époque. Autant dire un must. Bref, comme vous l’aurez compris, Robopop s’adresse avant tout aux fans, à tout ceux qui ont eu un jour en mains une manette de jeu en forme de biscotte, à tous les fans du Teamtendo et consorts. En un mot tout ceux qui ne se prennent pas au sérieux...


www.killingmusic.se
www.nollfyrasju.se
www.myspace.com/teamtendo

chronique publiée le 30/04/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire