17/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
No shouts no calls

Electrelane
4 AD - Too Pure - 24 avril 2007

Toujours en marge des sentiers battus, loin de l’autoroute du commercialement correct, les quatre admirables pestes qui composent Electrelane poursuivent leur entreprise de perversion de la pop, en la lacérant sauvagement de passages instrumentaux expérimentaux et d’embardées rock bruitiste… Sur l’album No Shouts No calls, on retrouve intact le talent du groupe pour délivrer des morceaux superbement versatiles, qui saisissent littéralement l’auditeur. Afin de l’emmener dans un monde à part ; un monde fantastique peuplé par des voix féminines enchanteresses, des guitares thermo nucléaires, des rythmiques en perpétuel mouvement, des claviers stridents et planants qui contribuent à créer des atmosphères à la fois envoûtantes, délétères et naïves. Ecrit à Berlin, en Allemagne, et enregistré dans le Michigan, aux Etats-Unis, le nouveau brûlot pop qui résulte du travail commun de Verity Susman, Mia Clarke, Ros Murray et Emma Gaze est idéal pour embarquer dans un long trip sonique. Au programme : soubresauts incessants, orages soudains, trous d’air, descentes en vrille, éclairs, longues accalmies et vol plané au ras des flots bouillonnants… Sur disque, comme sur scène, on n’oublie pas l’effet que produit Electrelane.

Sites Internet : www.electrelane.com, www.myspace.com/electrelane.


chronique publiée le 03/05/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire