22/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Fenomeno

Fabio Viscogliosi
Microbe Records - 2007

Spazio, premier album de Fabio Viscogliosi, a longtemps été un disque de chevet, lié à une personne très spéciale pour moi. Même si depuis, mon chemin s'est écarté de celui de la belle triestine, j’attendais avec impatience le second effort du Français d’origine italienne.
À l’écoute de Fenomeno, on ne ressent pas la même ferveur, on est moins intrigué que par l’ovni sonore que représentait Spazio. Mais on y retrouve une certaine patte, celle de chansons en apesanteur, où le temps est suspendu, où la mélodie dérive, où les notes tombent telles des gouttes de pluie fine. On ressent notamment cette sensation sur les 6 instrumentaux qui découpent cet album. Le titre Gymnasium en est un bon exemple : les notes ici tombent sur un trampoline pour s’élever dans les airs.
Sur les titres chantés, la voix de Fabio se fait plus crooner. Sur Il Tuo Soriso, on pense à Jonathan Richman alors que sur Sogno on dirait un Elvis Italien. Quindi et Astro Di Gomma rendent hommage à la pop 60’s italienne. Sur Di Strilli, les chœurs étirés qui répondent au clavier léger sont éblouissants. Lago fait sortir les guitares pour monter le côté rock de la musique de Fabio. Sur Isola, on pense aux danses à claquettes mais toujours avec cette impression de planer.
Mais la cerise sur le gâteau reste cette reprise de Lucio Battisti, Il nostro caro angelo. Au-delà de nous faire découvrir ce talentueux artiste pop italien des années 70, on note la présence sur cette chanson de Amedeao Pace, de Blonde Redhead. Sa voix aigue fait merveille, on dirait un ange. Et nous, nous sommes au paradis.


www.myspace.com/fabioviscogliosi
www.microberecords.com
www.myspace.com/microberecords

chronique publiée le 12/08/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire