22/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Year Of The Dog

Guillaume Eluerd
Fabriq Records - 2007

On ne s'en sort plus... Alors que le rythme de reproduction des groupes de rock tend à se stabiliser, voire à décliner, celui des chanteurs folk ne cesse, lui, d'augmenter irrémédiablement. A tel point qu'aujourd'hui on frise la surdose. Surdose de ses chanteurs au charisme indéniable, à la guitare pleureuse et aux chansons patinées par le temps. Overdose, car en fin de compte la recette semble assez simple et les possibilités de conjugaisons musicales assez restreintes. Des textes bien faits, une voix harmonieuse et une guitare bien accordée et hop tout un chacun peut s'adonner à ses élans folkeux sans grande difficulté.

Alors que dire du premier (mais énième) album folk de Guillaume Eluerd ? Simplement qu'il est bon ! Pas foncièrement novateur mais pas mauvais non plus, bon tout court. En l'espace de onze compositions, The Year Of The Dog laisse transpirer une voix claire et décontractée (façon nouvelle scène folk) aidée par une guitare lumineuse sous fond d'arrangements sobres et discrets sachant parfaitement se mettre en retrait. Ca n'a dont rien d'exceptionnel mais cela suffit à nous toucher naturellement. Il n'y a qu'à écouter le très beau Ballad ou le très pop Paper Of Amernia (Not So Quiet) pour se laisser porter par le flot des mots et par les délicates mélodies qui sied parfaitement à l'air du temps.
The Year Of The Dog a donc ce charme discret d'un disque bien mené que l'on écoute d'une oreille attentionnée et qui distille au fil des chansons un charme pérenne. En un mot : bon !




www.guillaume-eluerd.fr
www.fabriq.net
fiverosespress.net

chronique publiée le 27/08/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire