22/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Soirées clandestines

Caméra
L'Aurore/ Atlantis - 2007

Les Toulousains de Caméra sont des gens peut-être trop ambitieux pour le rock français. En onze chansons (plus une cachée) reparties sur un sprint haletant d’une heure, Caméra multiplie les climats, les pistes, les audaces, le tout supporté par une production trois étoiles. Forcement, devant un tel tour de force, il y a de quoi prendre, aimer ou s’interroger. Cet album n’est pas d’un bloc. Soirées clandestines demande des efforts, bien payés en retour pour les plus patients. Emmené par le phrasé possédé de leur leader Christophe Rymland, Caméra tente des liaisons dangereuses, jamais consanguines, plutôt de celles qui unissent Bashung à Radiohead, la chanson amicale aux guitares crues, la mélodie aux machines. Le verbe est haut, il a cette volonté de claquer, de ne pas tout dévoiler du premier coup. On n’est pas dans la bouillie poétique trop souvent en vigueur ou dans la sociologie de rez-de-chaussée. Non, on navigue dans les sentiments humains, dans ses tourmentes et ses déclinaisons. Parfois Caméra ose une pause, c’est peut-être là qu’il nous touche au plus profond. Boire l’eau des bahamas, c’est un petit Blonde on Blonde, une chanson plus soufflée que jouée, une perle. Ces jeunes gens tracent un sillon peut-être sinueux, mais qui mérite de s’y perdre un moment.

Caméra est en tournée ces prochaines semaines un peu partout en France. Toutes les dates sur leur page MySpace.


www.myspace.com/camerafrance

chronique publiée le 14/11/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire