16/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
This fool can die now

Scout Niblett
2007 - Too Pure - Beggars

Au meilleur de sa forme, Scout Niblett livre un superbe nouvel opus entre folk abrasif, pop decharnée et rock sur le fil du rasoir… This fool can die now bénéficie d’un casting de rêve : enregistrement au studio Electrical Audio à Chicago par Steve Albini (qui assure une prodution sobre et prés de l’os), présence du toujours sidérant Bonnie Prince Billy sur quelques titres vraiment exceptionnels, compositions de très haut vol et enfin voix acidulée, adolescente, accidentée et évocatrice… Aussi à l’aise avec les ballades folk habitées que dans les brûlots avec guitare distordue ou encore les chevauchées folk soul rock, la jeune américaine touche à tout avec un talent inné. On pense à ses consoeurs Cat Power, PJ Harvey et Shannon Wright - pour les côtés insoumis, versatile et tranchant - mais également à Kurt Cobain, pour quelques sons de guitare méchamment grinçants (Hide and seek). Kiss, le meilleur titre du disque, est un duo à pleurer de bonheur entre Scout Niblett et Bonnie Prince Billy, 6 minutes de plaisir intense, entre folk rock langoureux, soul économe et émotions à fleur de peau. Les autres moments où l’ex Palace apparait sont également mémorables ; le premier titre de l’album est un must, quant à la reprise de Van Morrisson (Comfort you), elle est ultra émouvante… Tant et si bien qu’on ressort à la fois bouleversé et heureux de ce disque aussi riche que très réussi.

Sites Internet : www.myspace.com/scoutniblett, www.scoutniblett.com, www.toopure.com/.


chronique publiée le 20/12/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire