22/08/2019  |  5225 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 20/08/2019 à 15:09:00
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
S/T

Zox Trio
autoproduit - 2008

Avec le printemps, les fleurs sortent enfin, et, sans rapport au fond, quelques disques rentrent dans la boîte aux lettres du chroniqueur, qui attend le prochain Olivier Andu et a reçu vers la fin d’avril le Zox Trio dont il sera question ici. Pour leur premier album, les trois poitevins nous concoctent un marais de jazz électrique bien à eux, et aux proportions proprement maritimes : on embarque à la Station numéro 7 avec la houle du disco-rock dynamité initial, dont le chorus inspiré, comme tous ceux qui suivront, a tôt fait de nous propulser loin de l’embarcadère. C’est bel et bien l’air du large qu’on hume maintenant ! On devine à bâbord des effluves du Gateway de AbercrombieHollandDeJohnette, et on est plaisamment exposé à tribord à quelques embruns probablement échappés du Blow by blow de Jeff Beck. Entre ces deux balises, nos matelots gardent fermement le cap : portés par quelques effets électros toujours à-propos (ce qui est loin d’être toujours le cas des effets électros) et finement soudés tant dans le chaloupement ternaire que dans les tangages binaires, ils s’y entendent mieux que personne à faire monter le flux des chorus que Jérémy Baysse aime à bricoler à partir de trois notes cueillies au ras des flots, avant de nous entraîner vers un horizon toujours large et attachant.

Les thèmes ne sont peut-être pas toujours à la hauteur, car il y aurait comme une impression de déjà-vu à l’attaque de la plage 8, mais bon, hein, les thèmes, c’est juste histoire de jouer un truc pour se lancer. Sans compter que les Zox-men excellent aussi dans le départ arrêté, comme en témoignent les trois plages d’improvisation collective pure, dont on ne regrettera que la brièveté. Le bon côté, c’est qu’il en reste manifestement sous la pédale (wah-wah) pour la seconde galette, qu’on guette déjà.


www.myspace.com/zoxtrio

chronique publiée le 20/05/2008


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire