23/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Crying Light

Antony And The Johnsons
Beggars Banquet - Rough Trade - février 2009

Après l'immense album I Am A Bird Now, le temps s'arrête une nouvelle fois quand on met le dernier album d'Antony And The Johnsons sur une platine... Il semblerait bien que la prolixe muse d'Antony Hegarty soit venu le visiter pour lui souffler encore une fois des mélodies imparables, des arrangements mirifiques et des idées d'acrobaties vocales renversantes ! A la fois immensément sobre, d'une brillante noirceur et d'une virtuosité incomparable, The Crying Light tient toutes ses promesses, laissant l'auditeur exsangue, tout retourné, avec une envie de se replonger immédiatement dans l'insondable profondeur de ces morceaux miraculeux... Peu d'artistes arrivent à tutoyer les cieux aussi souvent et aussi facilement que cet étrange personnage ayant commencé sa carrière comme choriste du grand Lou Reed (qui ne tarit pas d'éloges à son égard, lui qui est d'ordinaire si économe en compliments pour ses pairs). Si un grand blasé aussi désespéré et cynique que le grand méchant Lou est capable d'avouer sa passion pour les compositions d'Antony And The Johnsons, c'est tout simplement pour une simple et unique raison : tout le monde, sans exception, baisse sa garde et se retrouve désarmé devant la sincérité, la foi et le talent de ce bouleversant homme/alien qui se met à nu dans ses chansons extraterrestres... Avec une grande voix, de grandes chansons, un grand orchestre divin, et de grands musiciens, cela ne pouvait donner qu'un grand album, ce qu'est The Crying Light.

Antony And The Johnsons est actuellement en concert, les dates sont ici.

Sites Internet : www.antonyandthejohnsons.com, www.myspace.com/antonyandthejohnsons.


chronique publiée le 23/01/2009


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire