25/09/2018  |  5048 chroniques, 165 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 25/09/2018 à 11:38:54
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Notes from the underworld

Persephone's Bees
Kuskus/Discograph - 2009

Paradoxe souvent rencontré dans le milieu musical: cet album, comme nombre d'autres, séduit pour ensuite laisser dubitatif. En effet, si ses ritournelles pop sont tout à fait séduisantes, élégantes et en d'autres occasions plus brutes ("City of love"), ou allient les deux avec un savoir-faire indéniable ("Way to your heart", excellente entrée en matière), on regrettera dans un premier temps une "sagesse" trop affirmée, une attitude trop ouvertement pop ("Nice day", trop poli même si mélodiquement sans failles).
Cependant, le groupe Persephone's Bees habille cette pop, base de ses morceaux, d'apparats souvent chatoyants et trouve le juste équilibre entre penchants pop et touches plus variées d'un point de vue stylistique, et une forme de swing assez récurrent, doublé d'un chant féminin enjôleur, vient faire de ce disque un (très)bon album. Des boucles ou gimmicks sonores apportent également beaucoup, tel les bruitages sur l'intro d'un "Climbing" léger et accrocheur, et l'utilisation par Angelina Moysov de sa langue originelle sur "Muzika dlya fil'ma" s'avère elle aussi juste et porteuse. Et au fil de l'écoute, on se laisse charmer par ces morceaux tellement bien ficelés, si bien apprêtés, que c'en est confondant ("Even though I'm fooling around"). On se laisse aussi emporter par l'allant de plages comme "On the earth" et sa basse bien en avant puis par la pop déliée, même si elle n'offre ici aucune surprise, de "Walk to the moon". Ensuite, un "Paper plane" percutant, qui me rappelle les morceaux les plus rock de Blondie (j'ai bon? ...), produit un gros effet (superbes guitares notamment, en plus d'un esprit rock'n'roll appréciable et affirmé). Puis "Queen's night out", poppy et psyché, assez 60's, lève définitivement les doutes que j'évoquais plus haut, avant que "Home" ne ferme la marche en imposant un rock à la fois massif et mélodique de bon aloi, changeant dans ses humeurs et qui confirme l'habileté du groupe à varier les climats tout en gardant une base pop précieuse.
Très bon album donc, après une écoute poussée.


www.persephonesbees.com/
www.myspace.com/persephonesbees

chronique publiée le 14/02/2009


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire