15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Fantomatisme

Holden
Village Vert / Wagram - février 2009

Encore un charmant opus cousu main pour le duo français Holden, toujours l’un des meilleurs groupes de chanson pop en activité du côté de chez nous… Écrit et composé par Armelle Pioline et Mocke, enregistré à Santiago du Chili et produit par l’indéboulonnable Atom, Fantomatisme s’inscrit dans la droite lignée de la brillante discographie de ces artistes aussi précieux que méconnus. Et oui, en France, quand on ne fait pas du reggae soi disant engagé (Sinsemilia, Tryo, Kana et autres bouses sentant fort l’attrape couillons), du rock en français archi commercial et soi disant en colère (Luke, Melle K, Saez, Indochine… beurk !), de la chanson passéiste (Bénabar, Renan Luce… ), de la folk pop idéale pour les publicités pour yaourts allégés (Cocoon), de la pop rock FM pas drôle (Anaïs, Les Cowboys Fringuants... ) ou du heavy métal cliché (Trust), il n’y a quasiment pas de salut... Si l'on ne cède pas à la facilité, l'on est définitivement condamné à perpétuité à vendre trois disques de ci de là. Constat désespérant, certes, mais conférant une dimension encore plus admirable à la démarche artistique classieuse d’Holden, plus que jamais amoureux des textes bien écrits en français, des voix féminines très sixties et des délicates mélodies pop légèrement expérimentales… Armelle Pioline et Mocke se contrefoutent clairement du fait que les fans des groupes cités plus haut trouvent leur musique trop molle, trop ceci ou cela (ça bouge pas, quoi ! Envoie Tout le bonheur du monde !), ils s’attachent simplement à faire du travail d’orfèvre sur les arrangements, la composition et le son. C’est peut être un détail pour certains indécrottables gros bourrins, mais pour d’autres ça veut dire beaucoup ; ça veut dire qu’on peut écouter l’album dans son intégralité en se laissant transporter dans un univers suave, doucement mélancolique et joliment coloré. Ça veut dire aussi qu’on a tout loisir de prendre un titre au hasard sur l'album, et de se laisser porter par une douce rêverie grâce à la voix délicieuse d’Armelle Pioline, à la guitare de Mocke et à leur songwriting de haut niveau. Merci à Holden d’exister et de continuer à faire paraître des disques aussi inspirés et détonants en 2009.

Holden est actuellement en concert en France.

Site Internet : www.myspace.com/holdenfrance.


chronique publiée le 18/03/2009


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire